Un éminent politicien nigérian prône l’adoption d’un cadre juridique pour les cryptomonnaies

Femi Gbajabiamila, le président de la Chambre des représentants du Nigeria, a demandé l’adoption d’un cadre juridique substantiel pour les cryptomonnaies dans le pays.

Selon le rapport du quotidien nigérian Daily Post, Gbajabiamila veut que le Nigeria adopte des lois claires vis-à-vis des actifs numériques afin que les cryptomonnaies soient plus communément acceptées et ainsi, que le pays ne soit pas laissé pour compte.

S’exprimant lors d’une visite du conseil d’administration de la Nigerian Deposit Insurance Corporation (NDIC), Gbajabiamila a déclaré :

“Sur la question des cryptomonnaies, je pense que la technologie de la blockchain est nouvelle et en plein essor. (…) Je pense que le monde prend au sérieux la question de la cryptomonnaie et de la technologie de la blockchain. Nous ne voulons pas être laissés pour compte, et nous devons le prendre au sérieux.”

Gbajabiamila a notamment évoqué le souhait de la Chambre de créer des cadres juridiques appropriés pour la technologie émergente ainsi que pour la nouvelle classe d’actifs.

Outre la blockchain et les cryptomonnaies, le législateur a également parlé du rôle de la NDIC et du fait que la Chambre élargirait les obligations statutaires de cette dernière et veillerait à ce que ses rôles ne fassent pas double emploi avec ceux de la Banque centrale du Nigeria.

Tout comme l’American Federal Deposit Insurance Corporation, la NDIC offre un filet de sécurité aux déposants dans le secteur bancaire récemment libéralisé au Nigeria.

Plus tôt cette année, l’agence de surveillance financière du Nigeria, l’Economic and Financial Crimes Commission (EFCC), a reçu une pétition alléguant que la société de crypto Paxful Inc. basée en Estonie avait escroqué des milliers d’investisseurs nigérians de millions de dollars en cryptomonnaies en fermant arbitrairement des comptes.

Paxful a par la suite rejeté les accusations, affirmant que “tous les comptes qui ont été fermés l’ont été pour une raison. Nous ne fermerons aucun compte à moins qu’ils ne violent nos TDS (Conditions d’utilisation).”

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

La Blockchain Ontology permettra d’authentifier 250 millions de contenus

Les petits garçons adorent jouer aux pirates – pas tous mais, ils sont nombreux – rêvant de découvrir un trésor dans une malle, enterré quelque part sur une île déserte. Certains « grands » garçons adorent acheter des versions piratées de logiciels ou d’œuvres du 7ième art,…

Aujourd’hui, la Banque Goldman Sachs organise une réunion stratégique….sur Bitcoin

Réunion obligatoire, réunion obligatoire : les grands gamins comme moi qui regardent les Teen Titans pour se marrer, comprendront. La réunion organisée par Goldman Sachs autour du Bitcoin (BTC) n’est pas obligatoire mais, elle fait partie de ces événements à ne pas manquer dans la vie…

Saurez-vous deviner où la majorité des holders cachent leur Bitcoin ?

Not your keys, not your Bitcoin (BTC) : mieux vaut le rappeler encore et encore, avant qu’il ne soit trop tard ! Un récent sondage montre qu’une grande partie des utilisateurs cryptos, semblent avoir retenu la leçon, en préférant stocker leurs BTC, dans des wallets physiques, bien…

“Institut de la Monnaie Numérique”, le Think Tank de Banques Centrales qui en dit long

Je me suis toujours méfié d’un élitisme apparent, avec des idées tellement séduisantes et des théories complexes, ne jurant parfois que par des modèles mathématiques compréhensibles uniquement par des initiés ; sans aller jusqu’à critiquer le rationalisme et l’ambition d’une vérité fruit uniquement d’une raison entraînée…

Bitcoin le 26 mai 2020 – Terre des Ours

Bitcoin (BTC) est reparti légèrement à la hausse hier, 25 mai 2020, une reprise du contrôle du marché par les taureaux le temps d’une journée, afin de limiter la casse après cette chute suite aux rumeurs d’un Satoshi Nakamoto déplaçant ses BTC. Après le chandelier…
Pub