Un Monde Post-Dollar émerge et Bitcoin y jouera un rôle majeur

La domination du dollar Américain sur le monde dérange de plus en plus. De nombreux pays souhaitent mettre fin à la toute puissance du dollar Américain dans le futur. Au premier rang de ces pays, on retrouve évidemment la Chine et la Russie. Un monde post-Dollar est en train de se dessiner au sein duquel le Bitcoin aura un rôle majeur à jouer.

Le bras de fer Sino-américain

Depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir le 20 Janvier 2017, la politique des Etats-Unis envers la Chine est passée de l’apaisement à l’embrasement. Donald Trump n’a eu de cesse de dénoncer les pratiques de la Chine dans différents domaines : échanges commerciaux, vols de la propriété intellectuelle, ou encore militairement.

Le plan de Xi Jinping de faire de la Chine la puissance dominante du monde à l’horizon 2025 est apparu au grand jour, et Donald Trump a décidé de réagir. Derrière Donald Trump, un consensus entre Républicains et Démocrates est en train d’émerger concernant l’attitude que les Etats-Unis doivent adopter face à la Chine.

Cette attitude sera désormais résolument offensive. Les Etats-Unis n’ont plus l’intention de laisser faire la Chine dans sa tentative d’émerger comme la première puissance mondiale dans les années à venir.

En 2018, Donald Trump a lancé les hostilités avec ce que l’on appelle désormais la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

Cette guerre commerciale a vu les Etats-Unis appliquer de nombreuses sanctions économiques envers la Chine afin de faire plier Pékin sur de nombreux domaines.

La Chine ne s’est pas laissée faire, et à elle aussi, prise des mesures contre les Etats-Unis.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Une nouvelle guerre froide se prépare entre les États-Unis et la Chine

L’escalade des tensions entre les deux pays à impacté les économies des autres grandes puissances économiques mondiales qui n’ont pu être réduites qu’au rang de spectateur dans ce que beaucoup appellent désormais la nouvelle guerre froide.

La pandémie de coronavirus qui s’est emparée du monde en cette première moitié 2020 trouverait son origine à Wuhan en Chine. Tout cela n’a fait que renforcer les tensions entre les Etats-Unis et la Chine.

Donald Trump en a profité pour accuser la Chine d’être responsable des milliers de morts aux Etats-Unis à cause du coronavirus.

Il a ensuite précisé que la Chine devrait payer pour sa responsabilité. Encore une fois, la Chine ne s’est pas laissée faire, et semble de plus en plus montrer son vrai visage : celui d’une grande puissance mondiale qui veut prendre le dessus sur les Etats-Unis.

Les tensions entre la Chine et les Etats-Unis se manifestent également au niveau de Hong-Kong et Taiwan. La Chine souhaite désormais reprendre la main sur ses territoires qui bénéficiaient jusqu’à présent d’exceptions en matière de politique.

Se présentant en garant de la démocratie et de la liberté, les Etats-Unis tentent d’apporter leur soutien à Hong-Kong et Taiwan. Ceci a le don d’attiser les tensions avec la Chine.

Désormais, tout indique que nous allons vers une bipolarisation du monde dans les années à venir.

D’un côté, nous aurons les Etats-Unis, et de l’autre, la Chine. Au milieu de ces deux puissances mondiales ultra-dominantes, l’Union Européenne, la Russie, ou encore l’Inde devront trouver quelle position adopter. Choisir un des deux camps, ou plutôt tenter d’exister avec leurs propres voix.

En Russie, beaucoup de voix s’élèvent pour dire que ces trois puissances devraient s’allier. Et ce, pour pouvoir représenter un contre-pouvoir face au monde bipolaire que les Etats-Unis et la Chine sont en train de dessiner pour le futur.

Le dollar américain est une arme incroyable pour les États-Unis

La domination Américaine sur le monde prend notamment ses racines dans sa monnaie. Le dollar Américain est la monnaie de réserve mondiale depuis des décennies :

Plus de 60% des réserves monétaires mondiales sont en dollar Américain

A la fin de l’année 2019, plus de 60% des réserves monétaires mondiales étaient libellées en dollar Américain.

Cette domination du dollar Américain a même du se renforcer depuis le début de l’année 2020. Les actions menées par la Fed dans le cadre du plan de réponse à la crise économique de 2020 ont vu le déversement d’un montant important de dollar Américain à travers le monde.

Conscients de cette problématique, beaucoup de pays, à commencer par la Chine et la Russie, souhaitent mettre fin à l’hégémonie du dollar Américain.

Beaucoup de personnes pensent que cela est impossible. En effet, il y a un mantra bien connu qui revient souvent : « Ne luttez pas contre la Fed ». La domination du système bancaire Américain et la liquidité du dollar Américain, qui sont soutenus par la Fed, semblent devoir offrir une suprématie incontestée dans le système monétaire et financier mondial pour une durée indéterminée.

D’autres vous diront que le dollar Américain ne peut être remplacé car il n’existe aucune alternative crédible.

La Chine, la Russie, et beaucoup d’autres voudraient briser l’hégémonie du dollar Américain

Pourtant, la Chine compte bien essayer comme le montre son initiative de création d’une monnaie digitale souveraine. L’adoption de ce e-RMB pourrait bien bénéficier de l’initiative Chinoise des Nouvelles Routes de la Soie. En effet, le dollar Américain tire également sa puissance du fait qu’il est utilisé pour la plupart des transactions commerciales dans le monde.

L’utilisation du e-RMB pourrait être vue comme une alternative attrayante pour les pays et les entreprises voulant commercer entre eux sans avoir à utiliser du dollar Américain.

Les statistiques récentes montrent également que la Chine est un des principaux acheteurs d’or depuis plusieurs mois. Le but ici étant d’utiliser l’or comme un hedge pour réduire sa dépendance vis-à-vis du dollar Américain.

La Russie a également suivi cette stratégie depuis plusieurs années comme le montre l’évolution de ses réserves en or :

La Russie se prépare à un monde post-Dollar

La Russie a ainsi dépensé plus de 40 milliards de dollars au cours des 5 dernières années pour renforcer drastiquement ses réserves d’or.

Désormais, l’or compte pour plus de 20% des réserves de la banque centrale de Russie.

L’euro aurait pu constituer une solution de remplacement sérieuse pour contrer l’hégémonie mondiale du dollar Américain. D’ailleurs, l’euro représente déjà 20% des réserves monétaires mondiales.

Néanmoins, l’incertitude politique dans l’Union Européenne n’offre pas suffisamment de garantie pour le moment. Le récent plan de la Commission Européenne, visant à soutenir son budget de relance dans la lutte contre les effets du coronavirus, soutenu par des taxes à l’échelle de l’Union Européenne pourrait venir changer la donne.

Certains entrevoient cela comme les premières fondations d’une véritable union fiscale, et donc à terme, des fameux Etats-Unis d’Europe. Une telle solution paraît encore lointaine, mais elle serait de nature à augmenter fortement la demande pour de l’euro.

Une autre nouveauté qui est de nature à rebattre les cartes au niveau mondial est l’affaiblissement des liens entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite.

La fixation du prix du pétrole en dollar Américain est une des raisons majeures pour laquelle la plupart des banques centrales et des investisseurs mondiaux souhaitent détenir prioritairement du dollar Américain.

Depuis que les Etats-Unis ont revendiqué leur indépendance énergétique grâce à leur production de pétrole de schiste, la stratégie de l’Arabie Saoudite a été de mettre continuellement la pression sur les producteurs Américains de pétrole de schiste. Comment ? En abaissant le prix de leur pétrole de façon à ce que leur activité ne soit plus profitable.

Cela a créé d’énormes tensions entre l’administration Trump et l’Arabie Saoudite.

Les Etats-Unis ne comptant pas changer de stratégie en matière énergétique dans le futur, l’Arabie Saoudite aura à trouver un nouvel acheteur privilégié pour son pétrole. Compte tenu de ses besoins énergétiques énormes, la Chine serait probablement cet acheteur.

Si la Chine devenait l’acheteur privilégié du pétrole d’Arabie Saoudite, il est certain qu’elle exigerait que le prix de ce pétrole soit fixé en renminbi.

Cela viendrait ajouter au découplage en faisant chuter le besoin pour du dollar Américain au niveau mondial.

L’attitude de la Fed qui soutient la politique du gouvernement Américain depuis le début de cette crise du coronavirus en achetant toujours plus de bonds du Trésor pose également question. Pour acheter ces bonds, la Fed imprime du dollar Américain en quantité énorme, quitte à rentrer dans un cycle d’hyperinflation.

Cela pourrait également contribuer à dégrader la confiance dans le dollar Américain pour des centaines de millions de personnes autour du monde. En effet, beaucoup commencent à ressentir que le dollar Américain n’a plus aucune valeur réelle, puisque la Fed peut imprimer 3,000 milliards de dollars en un claquement de doigt.

Un monde post-U.S. Dollar est clairement en train de prendre forme pour les années à venir.

Bitcoin aura un rôle majeur à jouer dans ce monde post-Dollar

L’émergence de ce monde bipolaire où Etats-Unis et Chine s’opposeront pourrait fragiliser le statut de monnaie de réserve mondiale du dollar Américain.

La nature ayant horreur du vide, une alternative devra émerger si le dollar Américain venait à perdre sa toute-puissance.

L’euro, l’or, ou encore l’e-RMB, sont des alternatives potentielles comme je vous l’ai expliqué précédemment. Néanmoins, ces différentes alternatives souffrent de défauts majeurs. Une solution plus neutre politiquement, et moins limitée, pourrait venir rafler la mise.

Cette solution qui émerge du peuple est le Bitcoin.

Le Bitcoin a l’avantage de n’avoir aucun leader. Il appartient à l’ensemble de ses utilisateurs. Le Bitcoin est donc neutre d’un point de vue politique, ce qui sera un avantage extraordinaire dans un monde post-Dollar. Sa politique monétaire n’est définie par aucun pays en particulier. Elle est inscrite dans son code source. Seul un consensus global de sa communauté pourrait venir changer sa limitation à 21 millions d’unités.

Cela n’arrivera jamais, car la politique monétaire du Bitcoin est sa plus grande force. Elle met en lumière les vertus du quantitative hardening.

Dans un monde post-Dollar où la digitalisation devient la norme, le Bitcoin doit d’ores et déjà être considéré comme le protocole de l’argent sur Internet.

Il facilitera les échanges commerciaux entre tous les acteurs du monde entier. Il permettra de s’affranchir de la pré-dominance des Etats-Unis, et de la fameuse extraterritorialité du droit américain.

Les pays souhaitant constituer des réserves en Bitcoin au sein de leur banque centrale seront en mesure de s’impliquer dans la sécurisation et dans le fonctionnement du réseau. Mieux que tout, ils seront capables de ne plus dépendre des Etats-Unis.

L’Iran, qui est en proie à une hyperinflation terrible du fait des sanctions Américaines , semble vouloir suivre cette voie d’un monde post-Dollar avec sa volonté de devenir un acteur majeur du minage sur le réseau Bitcoin.

Dans le futur, de plus en plus de pays coincés entre les Etats-Unis et la Chine souhaiteront également s’émanciper en optant pour le Bitcoin. C’est une certitude.

La Russie se montre pour le moment hostile au Bitcoin. Mais tôt ou tard, le pays viendra à revoir sa position. En effet, le Bitcoin présente une opportunité énorme pour elle aussi dans sa volonté de favoriser un monde post-Dollar.

La grande question résidera au niveau de la Chine dont l’e-RMB est une tentative de venir contrecarrer la montée en puissance du Bitcoin. Il faudra voir si l’initiative des routes de la soie permet à la Chine de développer l’adoption de son e-RMB au-delà de son territoire national.

Quoi qu’il en soit, le Bitcoin aura forcément un rôle majeur à jouer dans le monde post-Dollar qui s’annonce pour le futur. Personne ne peut savoir jusqu’où cette nouvelle guerre froide ira. Et l’incertitude que cela créé bénéficiera nécessairement au Bitcoin qui est avant tout un hedge contre l’incertitude.

Bitcoin le 7 juillet 2020 – Avec ce Président, le BTC deviendrait le nouveau Dollar

Une correction logique suite à la belle hausse d’hier, 6 juillet 2020 ? Un petit chandelier quotidien rouge en formation pour Bitcoin (BTC) aujourd’hui, 7 juillet 2020, au moment où nous rédigeons cet article. Bitcoin se négocie actuellement à 9 276 USD. Côté analyse technique, les indicateurs…

Les investisseurs ont déterminé le cours idéal de Bitcoin (BTC) pour 2020

100% des partisans de Craig Wright pensent que ce dernier est bien Satoshi Nakamoto : le type de sondage dont on s'épargnera sans peine l’analyse. Certains sondages concernant Bitcoin méritent en revanche notre attention. Il faut bien évidemment faire la part des choses en distinguant opinions,…

BTC le 6 juillet 2020 – La valeur intrinsèque de Bitcoin au plus Haut

Il souffle comme un air de taureaux sur les marchés de Bitcoin (BTC), qui espérons-le ne sera pas vicié par le coronavirus qui se transmettrait finalement par la voie des airs selon 239 experts. Un gros chandelier vert quotidien en vue pour Bitcoin : ce dernier…

45% des Millennials in love de Bitcoin (BTC), en froid avec les Banques (sondage)

Il y a encore 10 ans, Bitcoin (BTC) était un illustre inconnu dans le domaine de la finance. À présent, un sondage effectué auprès des "Millennials" - soit la génération adolescente au moment du passage à l'an 2000 - , place le BTC en tête…

Bitcoin (BTC) le 5 juillet 2020 – Les 8000 se jouent maintenant

On commence par annoncer le prix de Bitcoin (BTC) : Bitcoin se négocie à 9 042 USD aujourd’hui, 5 juillet 2020, au moment où nous rédigeons cet article. Le petit chandelier vert d’hier, 4 juillet 2020, est déjà actuellement absorbé par le chandelier rouge en formation. Retour…