Une explosion énorme en Corée du Nord…celle de la cryptomonnaie Monero !

Au moins les détracteurs du Bitcoin (BTC) ne pourront accuser la doyenne des cryptos d’être également l’outil financier préféré des pays dans le collimateur des pays occidentaux ou des Nations Unies, pour contourner les sanctions internationales. Même si il s’est servi du BTC pour contourner ces fameuses sanctions, Nicolas Maduro a préféré créer le Petro (PTR) national – ça fait probablement plus local aux yeux de ses compadres – et, Kim Jong-un préfère apparemment le Monero (XMR) – ça a peut-être un rapport avec Taylor Swift. Retour en Corée du Nord pour un crypto-tourisme, non pour discuter d’une énième épopée de Virgil Griffith mais, pour « visiter » les mines de XMR et les activités du minage dans le pays le plus fermé au monde.

Pub

Le Monero, crypto-star du net de Corée du Nord

Un rapport publié par l’Insikt Group cite une « augmentation de 300% du volume d’activité à destination et en provenance des réseaux nord-coréens depuis 2017 ». Une grande partie de ces activités serait dédiée au minage du Monero qui aurait été multiplié par 10 en Corée du Nord, au cours de l’année 2019.

Kim Jong-Un et ses proches semblent préférer le XMR au BTC, le Monero étant anonyme et axé sur la vie privée – c’est vrai que son pays est connu pour respecter la vie privée de ses citoyens – ce qui en fait l’outil idéal pour contourner les sanctions internationales.

Mais ce n’est pas tout !  Le Monero (XMR)a également été conçu de manière à rendre possible son minage, même par des machines non spécialisées et « et ses ports de minage tendent à s’adapter en fonction de leur capacité ».

De nombreux mineurs utiliseraient le port 3333 pour les machines bas de gamme et, le port 7777 pour des machines haut de gamme disposant de capacités nettement supérieures.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Kim adore Dennis Rodman et les cryptos

La Corée du Nord organise sa deuxième Conférence sur la blockchain et les cryptos du 18 au 22 février 2020, sous l’œil vigilant de l’ONU et de l’Oncle Sam.

Les activités du groupe de hackers Lazarus, qui a causé du tort à pas mal de wallets et de cryptophiles, seraient également financées par le régime de Pyongyang pour renflouer les caisses du pays.

Pas facile d’obtenir son visa pour la Corée du Nord mais, vous n’en aurez pas besoin si vous vous appelez Monero ou si vous trouvez un moyen de vous tokeniser: Le minage du Monero y a été décuplé en 2019.  Kim Jong-Un ira-t-il jusqu’à financer ou même ouvrir une free tax & regulation zone pour les startups blockchain et cryptos du monde entier ?

Pub

BTU Protocol annonce le lancement de son stablecoin, le bDAI

De l'initiative française BTU Protocol, tout le monde connaît dorénavant la proposition de valeur d'un tout nouveau modèle. Son ambition ? Rien de moins qu'ébranler des géants aussi installés que Booking.com ou Trip Advisor. A la centralisation de ces acteurs établis de l'industrie, BTU propose…

BRAVE prend les armes face à Google et brandit le respect du RGPD

Le navigateur Brave – qui fonctionne avec la cryptomonnaie Basic Attention Token (BAT) – s’en est récemment pris à Google, qu’il estime jouir injustement d’un avantage déloyal sur le marché. Il semblerait que la société souhaite mettre fin au monopole du géant des navigateurs, ne…

Crypto et ballon rond : 1 million de ticket de l’UEFA seront distribués via blockchain en 2020

Grande fête internationale du football, l'Euro 2020 verra cette année l'utilisation des nouvelles technologies en matière de billetterie. L'UEFA, instance organisatrice de l'événement, a annoncé que les solutions blockchain feront partie intégrante du système de distribution des tickets d'entrée dans les stades. Plus d'un million…

Coinbase devient membre du 1er cercle de VISA

Coinbase est désormais membre principal Visa. Le leader de l'industrie crypto peut maintenant émettre des cartes de débit sans avoir recours à des tiers. L’annonce a été faite ce mercredi 19 février. Coinbase devient ainsi la toute première société exclusivement crypto à parvenir à un…

Le rapport entre satellite, blockchain et minage (non, pas celui de Bitcoin)

L'Agence Spatiale Européenne (ESA) - une grande organisation intergouvernementale dédiée à l'exploration spatiale - co-finance un projet blockchain avec la startup écossaise Hypervine. Il s’agit d’un projet ambitieux, destiné à améliorer la transparence des données utilisées dans l'industrie du minage, grâce à la combinaison de…