Voici comment la blockchain empêche Facebook d’abuser de vos données personnelles

facebook-blockchain-data

Depuis 2014, Facebook récolte et utilise les données personnelles de ses utilisateurs à des fins commerciales. Rendez-vous compte: sur le premier trimestre de 2019, Facebook a généré 15 milliards de dollars rien que grâce à la publicité! La blockchain pourrait bien être la solution pour empêcher le géant américain d’utiliser vos données de la sorte.


On le sait pertinemment depuis un moment, mais la lutte pour la préservation de ses données personnelles est et sera l’un des grand combats du 21e siècle. Facebook l’a compris avant tout le monde et est désormais particulièrement intrusif dans notre vie privée, tant il est géant et tentaculaire. Toutefois, des progrès sont faits pour limiter cette emprise. On peut citer à titre d’exemple le règlement général sur la protection des données, récemment adopté par l’Union européenne.

La réalité, c’est que tant que la récolte de données restera rentable (et elle le sera !), les entreprises continueront à faire tout leur possible pour piocher et manipuler les données des utilisateurs. Les records battus par Facebook s’établissent grâce à la quantité gargantuesque de donner que la boîte parvient à obtenir. Lorsqu’on récolte autant de contenu, il est difficile de ne pas céder à la tentation d’en faire quelque chose de rentable. C’est d’ailleurs cette tentation qui a fait plonger Facebook dans l’abus, comme cela a été révélé par le scandale de Cambridge Analytica. Il est à noter que Facebook est loin d’être le seul à abuser des données de ses utilisateurs, ce type de pratiques est évidemment présent à toutes les échelles.

Et si la blockchain changeait la donne?

Face à cette menace pour vos données, la blockchain pourrait bel et bien vous permettre de protéger votre bien le plus précieux du net. En effet, l’avantage numéro un de la blockchain, c’est que les données sont totalement décentralisées, ce qui rend une utilisation abusive de celles-ci particulièrement compliquée. C’est assez simple: Facebook ne peut abuser des données des utilisateurs que parce qu’il les contrôle et parce que celles-ci sont centralisées avec eux. En stockant tout cela dans un nombre potentiellement infini d’emplacements, la blockchain empêche le contrôle fait par une entité.

De plus, ces données sont immuables et réparties entre tous les utilisateurs de la blockchain. Ceux-ci peuvent décider de conserver leurs données cryptées ou les révéler sélectivement. Blockchain assure donc une transparence totale à ses utilisateurs, ce qui permet de résoudre le soucis d’utilisation abusive des données, comme Facebook peut le faire. Cette transparence fait d’ailleurs partie de l’essence-même de la blockchain. C’est sans doute là que se trouve la plus grande différence entre les deux géants: Facebook ne donne pas à l’utilisateur son mot à dire sur la façon dont sont utilisées ses données.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

À titre d’exemple, un récent rapport de recherche publié par des chercheurs de l’Université Northeastern et de l’Université de Princeton, a révélé que Facebook s’est rendu coupable de partages de données que les utilisateurs n’ont même pas soumises, sans avoir le moindre contrôle sur le contact avec les annonceurs. Pire encore, les utilisateurs ne peuvent pas effacer ces données des dossiers de Facebook. Ce genre de violations de notre vie privée est la raison-même pour laquelle la blockchain a été conçue.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Cardano, EOS, Bitcoin Cash, Ripple… ces Crypto du Monde d’Avant que la Finance Décentralisée va Tuer

Malgré les énormes capitaux qui l'abreuve sans cesse, la DeFi jouit pour le moment d’une valorisation faible rapporté aux blockchains. EOS, Cardano, Tron, ou encore Bitcoin SVqui présentent des capitalisations boursières de plusieurs milliards de dollars. Dans le même temps,…

Lancement européen de la Binance VISA Card : Jusqu’à 7% en Cash-Back

Binance, la société internationale derrière le plus grand échange d'actifs numériques au monde, a annoncé aujourd'hui le développement de sa carte Visa Binance à tous les utilisateurs éligibles de l'Espace économique européen (EEE). La Binance Visa Card poursuit sa conquète…

En visant le Dollar, le futur Crypto-Yuan pourrait…tuer l’Euro

On en revient un peu au scénario des 2 Grandes Guerres : l’Europe théâtre des opérations subit les bombardements, tandis que les Etats-Unis sont épargnés. L’USD dans le viseur, l’EUR comme victime : le crypto-yuan pourrait rater son tir et mettre à…
WPO lance son ICO GreenTokens pour la Transition Énergétique

La Blockchain au secours du Climat ? Le leader européen WPO lance son ICO GreenTokens pour Accélérer la Transition Énergétique !

Paris, 8 septembre 2020 – Le groupe européen WPO lance aujourd’hui son Offre Publique de Jetons (ICO) GreenTokens. WPO est leader des plateformes européennes indépendantes de gestion d’actifs et de services spécialisés dans les énergies renouvelables. L’ICO de WPO se…

Le “Rapport Honnête”sur la DeFi (Crypto.com/Boston Consulting)

Il n'est résolument pas exagéré d’utiliser tous les superlatifs possibles pour qualifier la croissance du secteur de la DeFi tellement elle fut spectaculaire. Par rapport à l’année dernière, la valeur totale qui y est bloquée a augmenté de 1500% pour…