Vous pourriez perdre vos Monero à cause de Taylor Swift

Les charmes de Taylor Swift ont transformé des millions d’ordinateurs en machines zombies. Mais avant d’aller plus loin, je tiens à rassurer ses fans : leur idole est innocente.

Depuis 2017, des hackers ont réussi à créer un botnet connu sous le nom de MyKings, grâce à un malware camouflé dans des photos jpeg de Taylor Swift. Les victimes qui téléchargeaient les photos de la star, obtenaient un petit “bonus” dont elles se seraient bien passées.

Les ordis piratés minaient des Monero (XMR) à l’insu de leurs propriétaires. Un cryptojacking impressionnant et juteux : 525 000 ordis piratés, un pactole de 2,3 millions de dollars en XMR durant les premiers mois de l’opération.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Taylor Swift : MyQueen ou plutôt Mykings

Un rapport d’une cinquantaine de pages rédigé par l’équipe de Sophos, détaille le modus operandi d’un malware caché dans des photos .jpeg apparemment inoffensives (et certainement superbes, soit dit en passant) de Taylor Swift

Et les pirates ont pris soin de bien faire les choses. Ce fichier malveillant est capable de se déployer sans alerter les logiciels antivirus.  Sans entrer dans les détails techniques, même en supprimant certains composants du malware, les fichiers restants sont en mesure de restaurer l’ensemble du programme en se mettant à jour.

Ce malware a permis à ses créateurs de créer le botnet MyKings, un réseau d’ordis zombies minant des XMR dans le dos de leurs propriétaires, pour remplir les poches (ou plutôt les wallets) des hackers.

Ces derniers opèrent depuis 2017 et ont infecté des centaines de milliers d’ordinateurs sous Windows (520 000 machines piratées dès les premiers mois).

Les zombies ont été plutôt actifs car ils ont miné pour environ 3 millions de dollars en XMR jusqu’à ce jour.

Demain ne sera pas meilleur !

D’après le rapport de Sophos, le malware a surtout frappé en Chine, à Taiwan, en Russie, au Brésil, aux Etats-Unis, en Inde et au Japon.

Un rapport récent de Bitdefender souligne la sophistication croissante des attaques des pirates et l’augmentation probable des problèmes de sécurité en 2020.

Les hackers ont plus d’un tour dans leur sac. Il n’aura fallu qu’une petite brèche pour que des pirates volent plus de 1 milliard de VeChain (VET). Espérons que ces criminels ne se serviront pas des photos d’Emilia Clarke, de Lin Yun ou de Hande Erçel pour leurs prochaines attaques.

Les secteurs crypto et blockchain se féminisent comme jamais

La Femme : celle qui avait le pouvoir de perturber le cérébral Sherlock Holmes, celle qu’il ne pouvait lire – peut-on interpréter cela comme un hommage au sexe féminin, par Sir Arthur Conan Doyle ? Sherlock avait Irene Adler, la cryptosphère elle, a récemment perdu une de…

La légende du Football Diego Maradona dribble sur la Blockchain Ethereum avec SORARE

Sorare, les cartes à jouer et à collectionner, émises sur la blockchain Ethereum sous forme de token non Fongibles (NFT) accueille aujourd'hui un invité prestigieux que tout amateur de ballon rond verra au minimum avec respect, et bien souvent avec vénération : Diego Maradona !…

L’écosystème Blockchain dépassera 20 milliards en 2025

Peut-on imaginer le monde de demain sans blockchain ? Cette question n’aurait tout simplement eu aucun sens, il y a 10 ans. Les projets, les solutions blockchain se multiplient ; la valeur de l’écosystème qu’ils forment, devrait dépasser les 20 milliards de dollars en 2025. Jackpot pour…

La nouvelle mode pour miner du Monero (XMR)? Le piratage de supercalculateur

Le Monero (XMR) sera-t-il le prochain Bitcoin (BTC) ? Un indicateur important : Il est devenu l’une des cryptos chouchou des hackers, qui n’hésitent pas à utiliser Taylor Swift, à pirater 35 000 ordinateurs au Pérou, ou même à installer leurs sales bestioles sur le site même du…

HyperCash, la crypto qui veut connecter Bitcoin, Ethereum et l’ensemble des devises électroniques

HyperCash (HC), Hshare ou Hcash est une cryptomonnaie décentralisée, open-source, mais surtout cross-plateformes, ce qui fait d’elle l’une des rares cryptomonnaies conçues pour effectuer des transactions entre cryptomonnaies blockchain-based et blockless et ceci, à partir d’un même wallet. Au-delà de sa technologie audacieuse, l’intérêt des…
Pub