Vu de l’étranger, la France est le pays de l’escroquerie au crypto-porno

A en croire les statistiques, l’internet et la cryptomonnaie en France ont fait le lit à une forme d’arnaque cybercriminelle qui se propage encore plus vite que le piratage de compte ou le phishing. Elle est connue sous le vocable « crypto-porno ». De 2018 à 2019, le nombre de cas signalés a augmenté de plus de 300%. Dans un contexte d’adoption progressive des monnaies numériques par les Etats, ce phénomène pourrait susciter une nouvelle vague de méfiance. Pas de bol, l’information a trouvé un large écho hors de nos frontières.

Crypto-porn en France : des statistiques qui effarent

Le système national français d’assistance aux victimes de cyber-intimidation ou d’attaques numériques a noté une recrudescence spectaculaire des cas de crypto-porn au cours des 12 derniers mois.

En effet, de 28 855 en 2018, le nombre de demandes d’assistance liées aux attaques cybercriminelles est passé à 90 000 en 2019, ce qui équivaut à une augmentation de plus de 300% en 12 mois seulement.

Plus précisément, en 2019, 38% de toutes les demandes d’assistance reçues par le site français avaient spécifiquement rapport aux cas de crypto-porno qui, visiblement, ont largement pris le pas sur le piratage de compte – qui représente 14% des demandes –  ou le phishing, qui en représente 13%.

En clair, le crypto-porn semble avoir été l’arnaque en ligne la plus répandue en France en 2019. Et quand les observe de l’extérieur, ces chiffres donnent de la France, l’image d’un pays où la crypto monnaie ne sert qu’à servir les intérêts des cybercriminels.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

La crypto-porn, une escroquerie qui se nourrit de sexe et de cryptomonnaie

Les méthodes employées dans la mise en œuvre des attaques de crypto-porno sont similaires à celles employées pour les escroqueries classiques. Comme d’habitude, les pirates tentent de faire croire à leurs victimes qu’ils ont accédé à leur webcam et leur envoient des messages, les menaçant de publier des images compromettantes enregistrées via leur webcam.

Pub

Comme on peut s’y attendre, ils s’engagent à ne pas publier lesdites images sur Internet si un certain montant – généralement quelques centaines d’euros – leur est payé en cryptomonnaie.

Malheureusement, cette arnaque est souvent très efficace car, même si en général les pirates mentent, ils montrent à leurs victimes, certaines de leurs informations personnelles telles que d’anciens mots de passe, qui ont probablement été achetés à des pirates sur le dark web.

Ces preuves sont souvent suffisantes pour que les victimes croient à l’histoire  – parfois inventée – des pirates et paient la rançon exigée. Techniquement, cela s’appelle de la « sextorsion » ou l’extorsion sexuelle.

Quand on réalise que par honte ou simplement par peur, les victimes de ce type d’escroquerie ne révèlent souvent pas qu’elles ont été arnaquées et ne signalent pas l’incident à la police, on est en droit de dire que la France est plus affectée par la crypto-porno que les statistiques ne le font croire. Dans un contexte tel que la cryptomonnaie pénètre de plus en plus l’économie française, il faut s’inquiéter.

Pub

Gemini lance une Place de Marché pour les NFT (Non Fungible Token)

Bonne nouvelle pour les utilisateurs de NF Tokens (NFT), l'exchange Gemini vient de lancer Nifty Marketplace 2.0 pour acheter, vendre ou stocker des NFT. Suite à ce lancement, fruit de la récente acquisition de Nifty Gateway, Gemini espère conquérir encore plus d'utilisateurs et séduire davantage.…

L’histoire de la Blockchain s’écrira aussi au Nigeria et au Kenya

L’Afrique profitera-t-elle de la quatrième révolution industrielle ou sera-t-elle (encore une fois) laissée pour compte ? Le continent serait un terrain favorable au développement des projets blockchain, avec un Nigéria et un Kenya qui semblent aujourd’hui se démarquer positivement. Une révolution en marche en Afrique Le…

Chair de Poulpe : Kraken part à la conquête du marché crypto en Inde

Kraken étend encore plus ses tentacules après la décision favorable aux cryptos, de la Cour Suprême de l’Inde. Changpeng Zhao lui, n’a pas attendu ce déblocage pour continuer son développement dans le pays. La crypto-industrie indienne va donc normalement retrouver une certaine dynamique, après que…

L’âme d’un chasseur de primes ? Nexus vous offre 7000 dollars par bug

Retour au bon vieux temps du Far West avec ses chasseurs de prime se faisant de l’oseille sur la tête des bandits ayant leur portrait placardé un peu partout dans la ville, sur les fameuses affiches WANTED. C’est vrai, vous n’aurez pas les bottes de…

BINANCE investit 50 millions en Inde dans des start-ups blockchain

En Inde, WazirX et Binance entendent promouvoir l'utilisation et l'adoption des technologies blockchain dans le sous-continent. Ils annoncent ainsi la mise en place conjointe d'un fonds dénommé Blockchain for India doté de 50 millions de dollars. Le duo d'exchanges espère investir dans le financement de…