Zuckerberg à Washington, la dernière chance de Libra ?

Mark Zuckerberg, CEO et fondateur de Facebook, va devoir faire face aux questions de la Chambre Américaine aujourd’hui pour tenter de défendre Libra, la cryptomonnaie centralisée de Facebook annoncée en juin dernier.


Il témoignera devant le Comité des services financiers de la Chambre des représentants, affirmant que Libra profitera aux personnes en situation précaires et sans compte en banque et que les États-Unis devraient permettre son lancement.

Pour Zuckerberg, le principal problème est que ce comité pourrait être bien plus intéressé par Facebook que par Libra. En effet, dans des remarques préparées publiées mardi, Zuckerberg a reconnu cette méfiance à l’égard de Facebook en écrivant : “Je suis sûr que les gens souhaiteraient que ce soit quelqu’un d’autre que Facebook qui propose cette idée”.

La confiance ne règne pas entre les politiciens et le géant des réseaux sociaux, entre autre à cause de son rôle dans l’élection du président actuel Donald Trump.

Néanmoins, Zuckerberg devrait soutenir que Libra pourrait aider à fournir des services financiers à 1,7 milliard de personnes sans compte en banque dans le monde entier, permettant des transferts de fonds internationaux rapides et peu coûteux. Il s’opposera encore davantage à l’idée que Libra puisse remplacer les banques centrales ou perturber la politique monétaire globale existante.

Cela fait seulement quatre mois que Libra a été dévoilée pour la première fois. En juin, Facebook a annoncé sa vision d’une cryptomonnaie capable de transférer de façon transparente par le biais de ses plateformes de messagerie existantes comme Messenger, ainsi que des portefeuilles en ligne.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Libra devra assurer non seulement les législateurs et les régulateurs américains, mais aussi les politiciens internationaux, après que les ministres français et allemands aient averti qu’ils chercheraient à empêcher le lancement de la cryptomonnaie.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies
Golden Bitcoins

Bitcoin (BTC) le 23 novembre 2020 – Quand le dollar couvre Bitcoin !

Bitcoin (BTC) prend du temps pour faire les miles restants avant les 20 000 USD. Les actifs de couverture subissent la possibilité d’une vaccination de masse le mois prochain. Bitcoin peut tout de même compter sur le dollar pour tenter une…
virtual money - Bitcoins

Combien de milliardaires Bitcoin (BTC) existent dans le monde ?

Il ne fait aucun doute que les cryptomonnaies et surtout le bitcoin ont permis l’éclosion de nouveaux millionnaires et milliardaires. Le nombre de ces derniers étant forcément restreint, leur identité n’est cependant pas connue de tous. Outre la forte volatilité…
Build bank

Ce sont les Banques qui devront s’adapter aux Cryptos selon la Banque d’Angleterre

Après avoir longtemps observé le développement des cryptomonnaies avec impuissance ces dernières années, les Banques Centrales s’apprêtent à lancer leur CBDC. D’ici là, les cryptomonnaies auront déjà bouleversé l’ensemble du système financier au point d'arracher les attributs des banques commerciales.…
The Indian tricolour flag waving in the wind at the Wagah border near Amritsar in Punjab, India.

Zebpay lance une plateforme NFT en Inde

En dehors des cryptomonnaies et de la DeFi, un autre produit de l’écosystème a réussi à animer l’actualité en cette année 2020. Les Token non-fongibles ou NFT ont en effet pris de l’envergure à mesure qu’ils ont été associés à…
Goal goal goal

La Blockchain pour gérer les transferts en football ?

Devenu une véritable industrie, le football génère aujourd’hui des milliards de dollars de revenus qui sont inégalement répartis. Pour essayer de combler les fossés entre différents clubs, la FIFA a donc initié le mécanisme de solidarité. Celui-ci permet notamment aux…