Zuckerberg à Washington, la dernière chance de Libra ?

Mark Zuckerberg, CEO et fondateur de Facebook, va devoir faire face aux questions de la Chambre Américaine aujourd’hui pour tenter de défendre Libra, la cryptomonnaie centralisée de Facebook annoncée en juin dernier.


Il témoignera devant le Comité des services financiers de la Chambre des représentants, affirmant que Libra profitera aux personnes en situation précaires et sans compte en banque et que les États-Unis devraient permettre son lancement.

Pour Zuckerberg, le principal problème est que ce comité pourrait être bien plus intéressé par Facebook que par Libra. En effet, dans des remarques préparées publiées mardi, Zuckerberg a reconnu cette méfiance à l’égard de Facebook en écrivant : “Je suis sûr que les gens souhaiteraient que ce soit quelqu’un d’autre que Facebook qui propose cette idée”.

La confiance ne règne pas entre les politiciens et le géant des réseaux sociaux, entre autre à cause de son rôle dans l’élection du président actuel Donald Trump.

Néanmoins, Zuckerberg devrait soutenir que Libra pourrait aider à fournir des services financiers à 1,7 milliard de personnes sans compte en banque dans le monde entier, permettant des transferts de fonds internationaux rapides et peu coûteux. Il s’opposera encore davantage à l’idée que Libra puisse remplacer les banques centrales ou perturber la politique monétaire globale existante.

Cela fait seulement quatre mois que Libra a été dévoilée pour la première fois. En juin, Facebook a annoncé sa vision d’une cryptomonnaie capable de transférer de façon transparente par le biais de ses plateformes de messagerie existantes comme Messenger, ainsi que des portefeuilles en ligne.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Libra devra assurer non seulement les législateurs et les régulateurs américains, mais aussi les politiciens internationaux, après que les ministres français et allemands aient averti qu’ils chercheraient à empêcher le lancement de la cryptomonnaie.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies
Bitcoin, le vilain petit canard de la finance traditionnelle

Bitcoin (BTC) le 20 septembre 2020 – Merci la FED !

Bitcoin (BTC) se négocie dans la zone des 9 800 USD – 11 130 USD depuis maintenant une semaine. Le BTC a encore 10 jours pour absorber le chandelier rouge mensuel actuel, en montant au-dessus des 11 670 USD. Au menu de notre…
Yearn finance en route pour les 50000 USD

Yearn.Finance (YFI) au-delà des 50000$ ? Impossible pour les uns, déception pour les autres

Yearn.Finance (YFI) : le Bitcoin (BTC) de la DeFi. Bitcoin (BTC) enregistre en réalité actuellement de piètre performance par rapport à son « homologue » de la DeFi qui l’avait d’ailleurs dépassé en seulement 30 jours. Les 100 000 USD ne sont pas encore…
Effacer la dette ? Quel impact pour Bitcoin (BTC)

Et si on effaçait la dette ? Quel impact pour le Bitcoin (BTC) ?

Haaa la dette… Cette construction artificielle. Ce golem angoissant. Ce totem devant lequel se couchent des politiques ayant égarés leur droit régalien de battre la monnaie. Et alors que nous avons besoin de toujours plus de dette pour générer la…
Avalanche (AVAX) lance son MAINNET

Prêt pour la Déferlante ? AVALANCHE (AVAX) lance son Mainnet Lundi

Une avalanche de bonnes nouvelles pour la DeFi avec l’annonce du lancement d’Avalanche (AVAX) pour le 21 septembre 2020 : ce protocole devrait notamment résoudre les problèmes d’Ethereum (ETH) qui ploie sous le poids de la DeFi. Le token natif AVAX…