Zuckerberg à Washington, la dernière chance de Libra ?

Mark Zuckerberg, CEO et fondateur de Facebook, va devoir faire face aux questions de la Chambre Américaine aujourd’hui pour tenter de défendre Libra, la cryptomonnaie centralisée de Facebook annoncée en juin dernier.

Il témoignera devant le Comité des services financiers de la Chambre des représentants, affirmant que Libra profitera aux personnes en situation précaires et sans compte en banque et que les États-Unis devraient permettre son lancement.

Pour Zuckerberg, le principal problème est que ce comité pourrait être bien plus intéressé par Facebook que par Libra. En effet, dans des remarques préparées publiées mardi, Zuckerberg a reconnu cette méfiance à l’égard de Facebook en écrivant : “Je suis sûr que les gens souhaiteraient que ce soit quelqu’un d’autre que Facebook qui propose cette idée”.

La confiance ne règne pas entre les politiciens et le géant des réseaux sociaux, entre autre à cause de son rôle dans l’élection du président actuel Donald Trump.

Néanmoins, Zuckerberg devrait soutenir que Libra pourrait aider à fournir des services financiers à 1,7 milliard de personnes sans compte en banque dans le monde entier, permettant des transferts de fonds internationaux rapides et peu coûteux. Il s’opposera encore davantage à l’idée que Libra puisse remplacer les banques centrales ou perturber la politique monétaire globale existante.

Cela fait seulement quatre mois que Libra a été dévoilée pour la première fois. En juin, Facebook a annoncé sa vision d’une cryptomonnaie capable de transférer de façon transparente par le biais de ses plateformes de messagerie existantes comme Messenger, ainsi que des portefeuilles en ligne.

Libra devra assurer non seulement les législateurs et les régulateurs américains, mais aussi les politiciens internationaux, après que les ministres français et allemands aient averti qu’ils chercheraient à empêcher le lancement de la cryptomonnaie.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Coinbase : 27 millions d’américains possèdent du Bitcoin (BTC)

Coinbase, principal exchange crypto opérant sur le territoire américain a mis à disposition sur son blog interne de nombreuses données en lien avec la possession et l'utilisation du Bitcoin. Celles-ci offrent une cartographie pertinentes des usages et de l'importance de la communauté crypto. On retiendra…
Cameron and Tyler Winklevoss milliardaires Bitcoin

Bitcoin, milliards et bogossitude, les jumeaux Winklevoss au sommet crypto de St Moritz

Jumeaux. Milliardaires. Crypto-addict. Les célèbres Cameron et Tyler Winklevoss feront partie des principaux intervenants lors de la prochaine conférence annuelle sur la cryptomonnaie à St-Moritz, en Suisse. Les 2 entrepreneurs dans les technologies émergentes animeront diverses rencontres. L'événement sera organisé du 15 au 17 janvier…
Le gendarme financier allemand agit contre karatbar

Le gendarme financier allemand siffle la fin de partie pour KaratGoldCoin

L'étau se resserre autour de Karatbars. Quelques jours après son homologue Sud-Africain, c'est en effet le régulateur financier allemand qui vient d'ordonner à la société de cesser toutes activités en lien avec le token KaratGold, un jeton adossé à de l'or physique (et à ce…

Que fait ProtonMail de ses bitcoins ? « Nous les gardons. Tous »

La star des messageries cryptées accepte les paiement en Bitcoin depuis des années pour ses services les plus élaborés. A l'occasion d'un échange avec un client sur Twitter, Protonmail a avoué ce que la société faisait de sa trésorerie en BTC : Elle les hod…
UPS lance une solution de traçabilité blockchain

UPS déploie des solutions blockchain pour les livraisons USA-Japon

Fin 2018, Juan Perez, Ingénieur en Chef et Directeur des Systèmes d’Information au sein d’UPS, déclare qu’il est encore trop tôt pour que la blockchain puisse apporter des avantages significatifs en 2019. C'est pourtant, le 11 novembre 2019 que HerdX et UPS annoncent un partenariat…