Découvrez Bitcoin Cash (BCH), le cousin le plus célèbre de Bitcoin

Qu'est-ce que le Bitcoin Cash ?

Que vous vous intéressiez à la cryptomonnaie depuis peu ou depuis plus longtemps, vous avez forcément entendu parler du Bitcoin, la toute première monnaie virtuelle. Qu’en est-il de son petit frère, le Bitcoin Cash (BCH) ? Le Bitcoin Cash est à ce jour la cinquième cryptomonnaie en termes de capitalisation. Connaissez-vous les similarités et les différences entre Bitcoin et Bitcoin Cash ? Dans ce guide, nous vous expliquons ce qu’est exactement le Bitcoin Cash. Vous découvrirez aussi l’histoire et le fonctionnement du BCH. Nous discuterons également des avantages et inconvénients de l’investissement dans Bitcoin Cash, ainsi que des méthodes d’achat de BCH.


Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Définition du Bitcoin Cash

Avant de définir le Bitcoin Cash en tant que devise, il nous faut tout d’abord passer par d’autres définitions un peu plus générales.

Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ?

Qu'est-ce qu'une cryptomonnaie en général ?

Commençons par le commencement : qu’est-ce que la cryptomonnaie ? Une cryptomonnaie est une devise virtuelle qui s’échange exclusivement de manière électronique. Cette monnaie n’a donc pas de support physique : ni pièces ni billets. Il s’agit donc d’une monnaie alternative aux devises Fiat que l’on utilise couramment (euros, dollars, etc.).

Les cryptomonnaies s’échangent de pair à pair. Leur cours n’est pas régulé par une institution financière centrale. Leur valeur n’est pas non plus indexée sur une autre devise ni même sur l’or. C’est notamment la loi de l’offre et de la demande qui régule le cours des cryptomonnaies. La création de cryptos et les transactions sont gérées collectivement sur un réseau informatique propre et auquel tout le monde a accès.

Les cryptomonnaies peuvent être stockées de façon virtuelle dans des portefeuilles (ou wallets) numériques. Elles peuvent s’acheter, se vendre et s’échanger, généralement via des plateformes d’achat ou de trading comme Binance, Kraken ou Coinbase. Tout comme les devises traditionnelles ou les actions boursières, il est possible de trader et de spéculer sur les cryptomonnaies.

Bien que certaines formes de cryptomonnaies existaient auparavant, ce n’est que depuis 2009 que le secteur se développe réellement. Cette année-là, le développeur connu sous le pseudo Satoshi Nakamoto lance le Bitcoin. Cette devise virtuelle séduit rapidement des millions d’utilisateurs. Suite à cela, une multitude d’autres cryptomonnaies ont vu le jour. La création de nouvelles cryptos est potentiellement infinie. Toutefois, pour réussir à s’imposer et durer dans le temps, une cryptodevise doit s’appuyer sur une infrastructure solide pour gagner la confiance de la communauté.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Qu’est-ce que la blockchain ?

Comme évoqué ci-dessus, les cryptomonnaies ne sont pas gouvernées par une banque centrale. Pourtant, le fonctionnement d’une cryptomonnaie est régi par un système informatique décentralisé : la blockchain. C’est en quelque sorte la blockchain qui fait office d’organisme régulateur d’une cryptomonnaie. 

La blockchain est en quelques sortes l'historique d'une cryptomonnaie

La blockchain repose sur le principe de la cryptographie. La cryptographie consiste à coder des informations pour en assurer la confidentialité et l’authenticité. Chaque transaction de cryptomonnaie est codée et ajoutée à d’autres pour constituer un « bloc ». Tous les blocs sont liés par des chaines : c’est la blockchain. La blockchain est donc un registre de toutes les transactions relatives à une devise électronique. 

Mais qui gère la blockchain ? Ce sont les utilisateurs eux-mêmes. En effet, n’importe quel utilisateur peut décider de s’impliquer dans la blockchain en devenant un « nœud » du réseau. Il pourra alors participer à la vérification et à la validation des blocs. Il existe différentes façons d’obtenir un consensus pour valider les blocs. Bitcoin, par exemple, utilise la Proof of Work (ou preuve de travail). D’autres cryptos choisissent plutôt la Proof of Stake (ou preuve d’enjeu). Pour connaître la différence entre ces deux protocoles, cliquez ici. Quelle que soit la technologie choisie, la validation d’un bloc ne dépend pas d’un acteur unique, mais de l’ensemble des contrôleurs décentralisés. L’intégrité des données peut ainsi être garantie. À chaque fois qu’un bloc est validé, il est ajouté au registre (public) de la blockchain.

Au-delà du monde de la cryptomonnaie, le principe de la blockchain peut aussi être exploité dans bien d’autres domaines. Il peut notamment être utilisé pour déployer des « smart contracts », des contrats qui s’exécutent automatiquement lorsque des conditions prédéfinies sont remplies.

Qu’est-ce que le Bitcoin Cash ?

De son histoire à son utilisation, découvrez Bitcoin Cash

Bitcoin Cash a vu le jour le 1er août 2017 suite à une scission majeure (ou « hard fork ») survenue sur le Bitcoin. À la base, le BCH est donc parti de la blockchain Bitcoin et bénéficie donc de l’expérience et de la fiabilité du Bitcoin. Le BCH et le BTC sont désormais deux blockchains et deux cryptomonnaies bien distinctes.

Si Bitcoin reste largement en tête des cryptomonnaies en termes de capitalisation boursière, Bitcoin Cash fait tout de même partie des plus grandes cryptomonnaies au moment de la rédaction de cet article (5e position). On constate donc qu’après près de 3 ans d’existence, Bitcoin Cash a déjà réussi à faire ses preuves. Malgré un nom qui peut prêter à confusion, Bitcoin et Bitcoin Cash font donc clairement chemin séparé. Vitalik Buterin, le co-fondateur d’Ethereum, n’hésite d’ailleurs pas à pointer régulièrement du doigt la distinction entre les deux cryptos.

Histoire et fonctionnement du Bitcoin Cash

Revenons sur les débuts de la cryptomonnaie, dont la naissance a été marquée par la controverse.

La création de Bitcoin Cash

Comme évoqué plus haut, le Bitcoin Cash provient d’un hard fork du Bitcoin. Un fork intervient lorsqu’une mise à jour du code de la blockchain est mise en place mais, que seulement une partie des nœuds du réseau accepte la modification. Certains nœuds se mettent à suivre les nouvelles règles tandis que d’autres persistent à suivre les anciennes. Une scission se créée alors et deux blockchains distinctes se forment.

Cet hard fork a permis la création de Bitcoin Cash

Pour comprendre le principe d’un fork, il faut se souvenir que l’essence même d’une blockchain la rend immuable. En effet, tout changement du code de la blockchain doit être approuvé par l’ensemble des nœuds du réseau avant d’être déployé. On comprend vite que plus la communauté d’une cryptomonnaie est importante, plus il est difficile d’obtenir un consensus pour faire le moindre changement. 

C’est donc ce qui est arrivé au célèbre Bitcoin. La blockchain Bitcoin a connu plusieurs forks, mais aucun n’a été aussi retentissant que le Bitcoin Cash. En août 2017, une partie du réseau Bitcoin a donc pris son indépendance et a créé de nouvelles règles pour la blockchain Bitcoin Cash.

Quels sont les principes du Bitcoin Cash ?

Voyons maintenant ensemble quels sont les raisons de sa création, et surtout pour quelles utilisations le Bitcoin Cash existe.

Pourquoi Bitcoin Cash a-t-il été créé ?

Pour comprendre la cause de la création du Bitcoin Cash, il faut saisir les raisons du désaccord qui est survenu dans la communauté Bitcoin, désaccord qui a conduit au hard fork. À l’origine de ce conflit majeur se trouve la question de la taille des blocs sur la blockchain Bitcoin. Revenons sur ce problème qui s’est posé dès la création du Bitcoin.

C'est ce désaccord qui est la cause du hard fork

À l’origine, Satoshi Nakamoto a conçu le Bitcoin pour qu’il devienne un réseau de paiement mondial que tout le monde pourrait utiliser facilement. L’ambition était clairement de démocratiser les paiements en Bitcoin. Nakamoto s’attendait donc à ce que le volume de transactions augmente jusqu’à un point où un problème de scalabilité pourrait émerger. Il a décidé de limiter la taille des blocs à 1 Mo tout en imaginant que ce paramètre pourrait évoluer dans le futur si besoin.

Pour rappel, un bloc est un ensemble de transactions. Plus la taille d’un bloc est importante, plus il peut accueillir un nombre important de transactions, et plus le nombre de transactions qu’il est possible de valider par seconde est élevé. Avec une taille de bloc de 1 Mo, la blockchain Bitcoin est capable de traiter entre 2 et 7 transactions par secondes.

Jusqu’en 2014, le nombre de transactions de Bitcoin n’était pas assez important pour remplir chaque bloc au maximum de ses capacités (1 Mo chacun). Or, à partir de 2015, la limite a commencé à être atteinte régulièrement, voire quotidiennement. 

Mais que se passe-t-il lorsque la limite des blocs est atteinte ? Lorsque le nombre de transactions est trop élevé pour être intégré dans les blocs en fonctionnement normal, le réseau sature. Il se forme alors un embouteillage de blocs à valider en même temps. Comment encourager les mineurs à redoubler d’efforts pour traiter un bloc en priorité ? L’incitation est financière. En effet, les mineurs reçoivent une rémunération plus élevée pour traiter ces blocs rapidement. Pour l’utilisateur de la blockchain, cela se traduit par des frais de transaction plus élevés. La saturation du réseau a donc un impact direct sur le coût des transactions. L’augmentation des coûts de transaction affaiblit la position du Bitcoin en tant qu’alternative viable aux réseaux de cartes bancaires.

La question de la taille des blocs est donc fondamentale. D’un côté, de gros blocs permettent de désengorger le réseau, de traiter plus de transactions par seconde, d’éviter des frais de transactions trop élevés et donc d’inciter les utilisateurs à continuer à se servir de la cryptomonnaie en question. Ils permettent donc de faciliter les transactions. D’un autre côté, les gros blocs augmentent le taux de blocs orphelins, augmentent les requis techniques pour valider un bloc et créent le risque que le réseau ne parvienne plus à se synchroniser puisque trop peu de mineurs auraient la puissance de calcul et la bande passante nécessaire aux calculs. Ils sont donc un obstacle à la facilité de validation. Augmenter la taille des blocs donne plus de pouvoir aux entités les plus puissantes et réduit le nombre de nœuds complets. C’est par conséquent une menace au principe même de décentralisation qui est une valeur fondatrice du Bitcoin et des cryptomonnaies en général.

Voilà donc le débat qui anime la communauté de Bitcoin depuis des années. Différents protocoles ont été développés pour améliorer la scalabilité du Bitcoin sans pour autant augmenter la taille des blocs. Les plus connus sont les protocoles SegWit (ou Segregated Witness) et Lightning Network. Toutefois, une partie de la communauté Bitcoin n’a jamais abandonné sa conviction que l’augmentation de la taille des blocs est la meilleure solution pour augmenter la scalabilité du Bitcoin. Après des années de tergiversations et de négociations infructueuses, il est devenu clair que les deux courants de pensée ne pourraient jamais parvenir à un compromis. C’est ce qui a conduit au hard fork de 2017 et à la naissance du Bitcoin Cash.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Comment Bitcoin Cash est-il utilisé ?

Lors de la création du Bitcoin Cash, la taille maximum de ses blocs a donc été augmentée à 8 Mo. Puis, le 15 mai 2018, la limite a encore été repoussée. Les blocs de Bitcoin Cash peuvent désormais atteindre 32 Mo. Ainsi, un bloc peut rassembler jusqu’à 25 000 transactions (d’après un test mené en septembre 2018). À titre de comparaison, il n’y a « que » 1000 à 1500 transactions dans un bloc de Bitcoin

Paradoxalement, Bitcoin Cash a lui-même subi un hard fork pour à peu près les mêmes raisons que le Bitcoin. En novembre 2018, Bitcoin Cash a introduit des changements dans sa blockchain et est devenu Bitcoin Cash ABC. Une nouvelle cryptomonnaie a alors émergé : le Bitcoin SV (Satoshi Vision). Bitcoin SV a refusé l’incorporation des smart contracts. Aujourd’hui, le terme général Bitcoin Cash fait référence au Bitcoin Cash ABC, et non au Bitcoin SV.

Nous nous retrouvons donc avec trois Bitcoins

En dehors de la fameuse différence de tailles de blocs, Bitcoin Cash partage de nombreuses caractéristiques avec son géniteur, Bitcoin.

Déjà, le nombre total de Bitcoin Cash est plafonné à 21 millions d’unités (la même quantité que Bitcoin). Les tokens BCH sont divisibles en 8 fractions. La plus petite unité de BCH s’appelle également « Satoshi » et correspond à 0,00000001 BCH. Bitcoin et Bitcoin Cash partagent aussi le même mécanisme de consensus de validation des blocs, le Proof of Work.

De plus, les mineurs de Bitcoin Cash reçoivent une récompense à chaque fois qu’ils minent un bloc de transaction. La récompense était initialement fixée à 12,5 BCH par bloc miné. Comme pour le BTC, ces récompenses sont régulièrement divisées par deux tous les quatre ans environ : c’est le principe du Halving. Ainsi, le premier halving de Bitcoin Cash a eu lieu le 8 avril 2020. La récompense est donc désormais de 6,25 BCH par bloc miné.

Le Bitcoin Cash peut être acheté ou vendu contre une monnaie Fiat, et il peut aussi s’échanger contre une autre cryptomonnaie. Il est possible d’envoyer et de recevoir du Bitcoin Cash directement entre particuliers. Cela permet donc d’effectuer des transferts de fond à travers le monde sans passer par un intermédiaire comme un établissement bancaire. Les frais de transaction sont donc généralement bien moins élevés.

Bien qu’il s’agisse d’une cryptomonnaie relativement jeune, certaines boutiques en ligne acceptent le Bitcoin Cash comme moyen de paiement. Des œuvres caritatives recueillent également des dons en Bitcoin Cash. C’est le cas par exemple de EatBCH, un projet humanitaire qui a choisi le Bitcoin Cash pour ses faibles frais et sa rapidité de transaction.

Enfin, le Bitcoin Cash est aussi un support d’investissement. Le cours du Bitcoin Cash connaît de grandes variations sur de courtes périodes. C’est pourquoi de nombreux acheteurs choisissent le Bitcoin Cash pour investir dans les cryptomonnaies et jouer à fonds la carte de la speculation.

Les objectifs de Bitcoin Cash ?

Conformément à la vision originelle de Satoshi Nakamoto, Bitcoin Cash ambitionne de devenir un moyen de paiement standard à travers le monde. C’est d’ailleurs cet objectif qui a conduit les défenseurs du Bitcoin Cash à prendre leur indépendance vis-à-vis du Bitcoin. L’augmentation de la taille des blocs vise à rendre possible l’utilisation massive du Bitcoin Cash comme moyen de paiement quotidien, que ce soit pour les courses courantes, les achats en ligne ou un simple café. 

La cryptomonnaie souhaite devenir une monnaie d'échange

En améliorant sa scalabilité, le réseau Bitcoin Cash entend concurrencer les multinationales comme le réseau centralisé de cartes bancaires Visa. À la différence de Visa qui facture des frais particulièrement élevés lorsque les transactions sont effectuées entre différents pays, Bitcoin Cash aurait l’avantage d’être un système international qui maintient un faible niveau de frais de transaction.

Où et comment acheter Bitcoin Cash ?

Contrairement à certaines cryptomonnaies émergentes ou peu connues, le Bitcoin Cash jouit d’une grande notoriété. Par conséquent, le Bitcoin Cash est disponible sur la plupart des plateformes de trading et d’achat de cryptos

Achat de cryptomonnaie sur une plateforme

Par exemple, vous pouvez investir dans le BCH sur eToro. Après vous être inscrit, vous devez créditer votre compte pour commencer à trader. Pour cela, vous pouvez utiliser votre carte de crédit (ou de débit), utiliser un virement bancaire ou PayPal. Le minimum est de 200 $. Rappelez-vous toutefois qu’eToro fonctionne sur la base de CFD. Vous pouvez donc miser sur la variation du cours de Bitcoin Cash sans pour autant en posséder. Si vous souhaitez utiliser le Bitcoin Cash seulement pour gagner de l’argent, c’est une bonne solution pour vous. De plus, avec le concept de « trading social », eToro vous fournit un accompagnement pour que vous réussissiez vos investissements. À l’inverse, si votre objectif est de posséder du Bitcoin Cash pour le conserver ou l’échanger contre une autre crypto, eToro n’est pas le bon support à utiliser.

La plateforme Binance a récemment permis l’achat du Bitcoin Cash. Cette plateforme est appréciée pour l’exhaustivité des informations qu’elle donne et ses frais de transaction faibles. Pour acheter du Bitcoin Cash, vous pouvez tout d’abord utiliser l’interface proposée sur la page d’accueil de Binance. Cela vous permet d’acheter directement du BCH avec votre carte bancaire. Mais vous pouvez également échanger vos cryptomonnaies contre des BCH, comme le Bitcoin. Pour cela, vous devez aller dans l’onglet « Marché » puis taper dans l’outil de recherche « BCH ». La plateforme vous proposera alors la paire « BCH/BTC ».

La plateforme Coinbase vous donne également la possibilité d’investir dans le BCH. Si vous êtes débutant dans le domaine des cryptos, vous préférerez sans doute utiliser Coinbase pour votre investissement. Coinbase est très simple à utiliser et vous permet d’avoir accès rapidement aux informations de base grâce à son interface conviviale. Basée à San Francisco, la plateforme est utilisée par plus de 30 millions de clients dans le monde. Une fois que vous avez créé votre compte, il vous suffit de cliquer sur BCH sur la page d’accueil. Vous n’avez besoin que de 25 € pour commencer votre investissement. Vous pouvez payer directement à l’aide de votre carte bancaire. Vous pouvez également connecter votre compte bancaire pour prélever la somme. Vous pouvez également réaliser cette opération en quelques clics depuis votre smartphone grâce à l’application dédiée (disponible sur Android ou iOS).

PlateformeMoyen d’achatAvantages / Inconvénients
CoinbaseMinimum d’achat : 25 €
Paiement par carte bancaire ou virement
Très simple d’utilisation
Très sécurisé
eToroApprovisionner un compte puis acheter du BCH
Utilisation des CFD
Dépôt minimum : 200 $
Plateforme permettant un grand nombre de transactions différentes
Nombreux moyens de paiement disponibles
Ne permet pas de posséder des BCH sur son compte
BinanceAchat direct par carte bancaire
Échange contre une autre cryptomonnaie
Inscription rapide
Nombreuses fonctionnalités
Demande une certaine expertise pour comprendre l’ensemble des indicateurs donnés

Pourquoi investir dans le Bitcoin Cash ?

Maintenant que vous savez où vous pouvez vous procurer du Bitcoin Cash, voyons ensemble les avantages et inconvénients d’investir pour cette cryptomonnaie.

Les avantages d’acheter du Bitcoin Cash

Quel est l'intérêt d'acheter du Bitcoin Cash ?

Le Bitcoin Cash peut être considéré comme un excellent investissement complémentaire au Bitcoin. Il vous permet de diversifier votre portefeuille avec une crypto qui s’appuie sur l’une des blockchains les plus robustes au monde. De plus, sous certains aspects, le Bitcoin Cash est plus avancé que son grand frère et est donc mieux adapté aux problématiques de demain.

Une blockchain robuste

La blockchain de Bitcoin Cash est très solide

Le Bitcoin Cash reprend en grande partie la blockchain du Bitcoin. Le Bitcoin étant la première cryptomonnaie au monde du point de vue de la capitalisation boursière, cela a de quoi vous donner confiance. Avec le Bitcoin Cash, on ne parle pas d’une petite cryptomonnaie obscure qui vient juste d’émerger. Le Bitcoin Cash est transférable facilement par liaisons satellites ou par ondes radios et peut être utilisé même dans les pays qui ne possèdent pas de système bancaire.

Une notoriété certaine

Bitcoin Cash s'est rapidement fait une place après sa création

Bien que moins connu que le Bitcoin, le BCH se classe, au moment de la rédaction de cet article, cinquième dans le classement mondial des cryptomonnaies pour leur capitalisation boursière. Bénéficiant de la notoriété du Bitcoin, le BCH est déjà largement utilisé comme moyen de paiement. Il peut par exemple être utilisé pour les petites transactions quotidiennes ou pour laisser un pourboire. De plus, c’est très facile d’en acheter. En effet, la plupart des plateformes vous proposeront un achat direct de BCH en vous offrant la possibilité d’utiliser un large choix de moyens de paiement.

Une technologie avancée

Étant son hard fork, Bitcoin Cash dispose plus de fonctionnalités que Bitcoin

Le Bitcoin Cash dispose d’une technologie plus avancée sur certains aspects que celle du Bitcoin. Sa technologie lui donne un avantage certain par rapport à la concurrence pour s’implanter durablement dans le paysage. Ainsi, avec ses blocs de grande taille, le Bitcoin Cash possède une meilleure scalabilité que le Bitcoin. De même, la sécurité, la fiabilité et la rapidité des transactions sont également meilleures.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Les risques d’acheter du Bitcoin Cash

Après trois ans d’existence, le cours du Bitcoin Cash n’a pas vraiment décollé. Lors de son lancement en 2017, un BCH s’échangeait aux alentours de 350 €. Au moment de la rédaction de cet article, sa valeur tourne autour de 210 €. La tendance n’est donc pas très favorable. Sur la même période, le cours du Bitcoin est passé de 2300 € à environ 8100 €, soit une augmentation de 350 %. Force est donc de constater que le Bitcoin Cash ne parvient pas à détrôner le Bitcoin

Le risque est que le Bitcoin Cash ne se sorte jamais de sa position de subordonné au Bitcoin. D’ailleurs, le Bitcoin Cash n’arrive toujours pas à se débarrasser de son image de copie illégitime du Bitcoin. Le fait que le Bitcoin Cash garde un nom très similaire à celui du Bitcoin est parfois interprété comme une tentative de duper les investisseurs novices.

Bitcoin Cash est perçue comme une autre version de Bitcoin

Par ailleurs, la difficulté de minage du Bitcoin Cash a été revue en mars 2020. Il semble que cela ait incité de nombreux mineurs de BCH à se rabattre sur le minage de BTC qui semblerait plus rentable.

Un frein majeur au développement du Bitcoin Cash, comme d’ailleurs pour le Bitcoin, est sa difficulté à rassembler sa communauté autour d’une vraie ligne directrice. Les hard fork successifs, sur la blockchain Bitcoin puis sur le Bitcoin Cash lui-même, démontrent la difficulté d’obtenir un consensus de l’ensemble de la communauté. Ainsi, les luttes internes ne font qu’affaiblir le Bitcoin Cash et fragilisent la confiance que les utilisateurs et les investisseurs accordent à cette cryptomonnaie.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Avec ses faux airs de Bitcoin, le BCH suscite parfois la confusion dans l’esprit des investisseurs. Si le BCH est bien issu d’un hard fork depuis la blockchain du Bitcoin, il présente cependant des caractéristiques différentes. En particulier, sa taille de bloc plus importante lui confère une meilleure scalabilité. À l’heure actuelle, le BCH est la cinquième cryptomonnaie au monde. Le développement du BCH dépendra principalement de sa capacité à se démarquer du Bitcoin et à s’imposer par sa technologie dans l’univers ultra concurrentiel des cryptomonnaies. En attendant, certains internautes considèrent Bitcoin Cash comme étant Bitcoin, tandis que pour d’autres, il s’agit de deux cryptomonnaies distinctes.

App Dharma

[DeFi] Zoom sur le projet Dharma, la porte d’entrée pour la Finance Décentralisée

Tout savoir sur le projet Dharma, basé sur le protocole Compound cette application vise a démocratiser l'accès à la DéFi.

Que nous dit l’Economie sur le Bitcoin (BTC) ?

Le Bitcoin (et les crypto-monnaies au sens large) ne possède une réelle logique de marché que depuis seulement quelques années, et reste une goutte d’eau dans l’Histoire économique. Il n’en demeure pas moins que sa récente utilité financière pourrait se…

[DeFi] Zoom sur le projet MakerDAO et le Stablecoin DAI

Tout savoir sur le projet numéro du secteur de la Finance décentralisée : MakerDAO, le DAI, le MKR, nous passons tout en revue.

Acheter du Bitcoin (BTC) n’est peut-être pas fait pour Vous

De plus en plus de personnes veulent acheter du Bitcoin. C'est logique compte tenu de la crise économique actuelle qui met en lumière plus que jamais les limites du système dans lequel nous évoluons. Néanmoins, acheter du Bitcoin est une…
Ledger, portefeuille de cryptomonnaie physique pour sécuriser les actifs numériques

Sécuriser Bitcoin à la sauce Frenchy – Ledger première Crypto-Licorne française ?

Tour d'horizon de Ledger, la société d'Eric Larcheveque, qui a pour ambition de devenir un géant mondial de la sécurisation des cryptomonnaies.
Pub