L’anti-Bitcoin : Tether, la cryptomonnaie stable de référence

La plupart des cryptomonnaies que nous connaissons se caractérisent par un taux fluctuant, ce qui crée leur volatilité et la détermination de leur valeur par le jeu de l’offre et de la demande. La cryptomonnaie Tether fait exception à cette règle largement partagée. Cette cryptomonnaie a un taux fixe : 1 tether = 1 dollar US, partout, et tout le temps. Comment cela s’explique-t-il ? Peut-être faites vous partie de ces nombreuses personnes qui ne savent rien ou si peu de choses au sujet de cette cryptomonnaie. Si c’est le cas, alors, vous êtes au bon endroit ! Embarquement immédiat pour la présentation de Tether, pourquoi et comment en acheter, ce qu’est Tether, et ce qu’il n’est pas.

Au fait, c’est quoi Tether ?

Commençons, pour faciliter la compréhension de la bête, par un angle étymologique. En anglais Tether signifie « lier », « attacher ». Ce premier sens est nécessaire pour comprendre ce qu’est le Tether, et son rapport intime avec les monnaies fiduciaires.

Tether, la monnaie numérique rattachée à des monnaies fiduciaires

Le nom de cette monnaie lui vient sans doute du fait qu’elle est censée être attachée, liée intrinsèquement à la valeur du dollar dont elle est supposée refléter la valeur exacte. Il s’agissait de créer en quelque sorte un dollar numérique. En conséquence, 1 Tether a vocation à valoir 1 dollar. C’est d’ailleurs pourquoi cette cryptomonnaie est qualifiée de Stablecoin.

Fonctionnement du Tether

Cette cryptomonnaie fonctionne sur la blockchain Omni Layer. Comme une grande partie des cryptomonnaies récentes, Tether est originellement construire à partir d’un fork de bitcoin. La blockchain Omni Layer est régie par une règle de consensus qu’est la Proof of work, c’est-à-dire la preuve de travail. L’algorithme utilisé pour le Tether se nomme Scrypt. L’émission des Tether est théoriquement infinie – au même titre que le dollar fort de son syndrome bien-connu dit de la « planche à billets » – , ce qui la distingue de beaucoup d’autres cryptomonnaies (bitcoin, Litecoin).

Résultat de recherche d'images pour "Omni Layer"

Intérêt et particularités de Tether

Avant de parler de la particularité du Tether, rappelons ce qui le rapproche des autres cryptomonnaies : Tether est basée sur une plateforme décentralisée open-source. Pour ce qui est de la différence du Tether d’avec le bitcoin et les autres cryptomonnaies, il s’agit surtout de la stabilité érigée pour Tether en tant que valeur cardinale.

La stabilité, premier avantage du Tether

On a parfois vu le bitcoin perdre de 30 à 60% de sa valeur en des temps très courts. Cela indique la grande volatilité et l’instabilité qui caractérise ces cryptomonnaies que l’on peut nommer – toute proportions gardées –traditionnelles, c’est-à-dire celles dont la valeur est uniquement déterminée par l’offre et la demande. A contrario, il est possible de miser sur le Tether sans craindre une dépréciation de l’investissement. La stabilité attendue du Tether est donc son principal avantage par rapport aux autres cryptomonnaies.

Le cours du Tether, ou la dépression du chartiste trader

Pour assurer cette stabilité, la société Tether (qui émet donc l’altcoin du même nom) émet de nouvelles unités de sa cryptomonnaie, en proportion du montant de dollars enregistré sur son compte. Techniquement donc, si l’on retrouve en circulation deux milliards de Tether, on doit pouvoir considérer que le compte bancaire de Tether est garni de 2 milliards de dollars.

C’est à cause de sa stabilité que le stablecoin est qualifié de système de refuge, car çà l’échelle de l’investissement en cryptomonnaie, le Tether est l’une des devises numériques les moins risquées.

Une passerelle vers le fiduciaire plus facile

Alors que les autres cryptomonnaies peinent à se faire accepter par les banques et autres institutions financières, Tether peut se flatter de s’épargner cette procédure. Cette cryptomonnaie est, par essence, liée à une monnaie fiduciaire. Tether a donc l’avantage de ne pas nécessiter le coût élevé (en termes financiers et en temps) à consacrer à un dossier de conformité fiduciaire.

Petite historique du Tether

En 2012, JR Willett évoque la possibilité de la mise en circulation d’une cryptomonnaie autre que Bitcoin. Partant de cette idée, il participera avec Brock Pierce et Craig Sellars à la création de la cryptomonnaie Mastercoin à laquelle a été rattachée Omni Foundation (antérieurement appelée Fondation Mastercoin). C’est à partir du protocole Mastercoin que sera conçu Tether. Ah, et au passage, Willet, c’est aussi le type qui a imaginé le premier le concept d’ICO (Initial Coin Offering, soit les levées de fonds en crypto).

Résultat de recherche d'images pour "JR Willett"
Et en plus, il a l’air sympa JR Willet !

En 2014, ce qui deviendra ensuite la firme Tether, était encore présenté sous le nom de Realcoin, et se constituait pour l’essentiel d’une start-up installée à Santa Monica. Au début du dernier trimestre (précisément le 6 octobre 2014) de la même année, les premiers jetons Tether sont émis. Le 20 novembre 2014, Reeve Collins (alors premier responsable de Tether Limited) annonce le passage de Realcoin à Tether mais également que la cryptomonnaie prendrait en charge trois monnaies fiduciaires pour lesquelles elle assurerait la stabilité du change : ainsi venaient au monde le USDTether pour le dollar américain, l’EuroTether pour l’euro, et le YenTether pour le Yen nippon.

Résultat de recherche d'images pour "Realcoin"
L’ancêtre de Tether, un peu de respect

Mais le plus intéressant est que Tether affirmait que tout jeton tether était entièrement backé (garanti) par une quantité similaire de sa devise d’origine détenue par l’entreprise. Dès janvier 2015, il devenait possible de trader du Tether sur la plateforme de cryptomonnaie Bitfinex. Et c’est à cet instant précis que commencèrent les doutes et les polémiques.

Tether, une des cryptomonnaies les plus controversées

Tether fait constamment l’objet de controverse. En effet, deux questions animent couramment la polémique autour de cette cryptomonnaie : les accointances avec Bitfinex mais également des preuves jugés défaillantes s’agissant de la réalité des réserves de dollars détenues par l’entreprise.

Tether et Bitfinex, une proximité qui dérange

Si officiellement, Bitfinex et Tether sont supposés être complètement séparés et sans le moindre lien, des soupçons apparaissent au moment des Panama Papers qui prétendent que des responsables de Bitfinex sont à l’origine de la création en 2014 de Tether Holdings Limited dans les Îles Vierges britanniques. Dans le même temps, c’est également la présence de Jan Ludovicus van der Velde à la tête de Tether qui dérange, car il serait aussi le premier responsable de Bitfinex, ce qui concrètement implique qu’il est à la fois vendeur et acquéreur d’un même produit : le Tether, un bon gros conflit d’intérêt potentiel.

La querelle au sujet des réserves

Le postulat de base du Tether, c’est que cette monnaie électronique adossée au dollar est stable, de sorte que si l’on ne tient compte que de l’USDT, chaque Tether équivaut à un dollar dont la firme TETHER garantit l’existence et la disponibilité. Le souci, c’est qu’en janvier 2018, un audit de l’entreprise n’a pas abouti. Cet audit a été stoppé parce que supposée devenu trop complexe à mener à bien. En termes clairs, personne n’a pu jusqu’aujourd’hui garantir que la réserve des 2 milliards de dollars existe réellement comme valeur fiduciaire des 2 milliards de Tether émis par la société.

En avril 2019, Letitia James procureure générale de l’État de New York, a intenté une action en justice contre Bitfinex qu’elle accuse de se servir des réserves de Tether pour combler le fossé creusé par son gap de 850 millions de dollars. Si la procédure a déjà connu quelques péripéties (pas toujours au désavantage de Bitfinex d’ailleurs), le doute persiste au sujet de la firme et de sa cryptomonnaie.

Résultat de recherche d'images pour "letitia james attorney general"
Letitia James procureure générale de l’État de New York, pas une Tether-Maximaliste

Une relation confuse avec le bitcoin

À ces deux principales polémiques s’ajoute celle liée à un jeu flou entretenu entre la valeur du bitcoin et le Tether, notamment en 2017. En effet, chaque fois que le montant du bitcoin a augmenté, un nombre élevé de Tether avait été précédemment créé. C’est à croire que la création du Tether sert principalement à jouer avec la valeur du bitcoin. La conséquence de cette création presque anarchique de Tether en 2017 est que l’année suivante, il y avait 2 milliards d’USD Tether en circulation, sans qu’on ait pu établir la réelle disponibilité des 2 milliards de dollars sur les comptes de la firme.

Du côté de Tether, l’on proclame toujours la fiabilité du stablecoin. La société insiste notamment sur le fait que sa cryptomonnaie serait garantie avec la monnaie fiduciaire Dollars USD, mais aucune preuve de cette allégation n’est fournie à ce jour.

Les figures de proue de Tether

La cryptomonnaie Tether a fait assez parler d’elle ces derniers mois, notamment depuis le procès de New York sur ses réserves. Cette controverse, mais aussi l’ambition affichée par le Tether ont propulsé au-devant de la scène le premier responsable de la cryptomonnaie, à savoir Jan Ludovicus van der Velde, l’actuel PDG de la société Tether Limited qui s’occupe de ladite cryptomonnaie.

Résultat de recherche d'images pour "Jan Ludovicus van der Velde"
Jan Ludovicus van der Velde et une dame fort bien habillée

Potentiel de disruption de Tether

La cryptomonnaie Tether aurait pu offrir une véritable stabilité au monde des échanges de devises virtuelles du fait de son lien avec les monnaies fiduciaires. Cependant, les nombreuses controverses et les reproches qui sont formulés à l’encontre de cette plateforme ont relativement amoindri l’intérêt des investisseurs pour cette monnaie.  (même si tout indique qu’un grande partie d’entre-eux s’intéressent aux stablecoins de toutes natures)

Où acheter du Tether ?

Comme toutes les cryptomonnaies, l’achat du Tether peut se faire sur les plateformes spécialisées comme Binance, HitBTC ou encore Bittrex. Une question que les internautes posent souvent est celle de savoir s’ils pourront utiliser une autre cryptomonnaie pour acheter du Tether. Cette question appelle une réponse nuancée. En fait, toutes les cryptomonnaies ne peuvent pas faire l’objet d’échanges contre le Tether. Seules quelques-unes le sont : Bitcoin, BNB Ethereum, Neo… Ce qui est recommandé, c’est d’échanger la cryptomonnaie que vous possédez contre du bitcoin et ensuite d’échanger du bitcoin contre du Tether.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

En résumé, que retenir ?

  • Le Tether est la cryptomonnaie de la société dénommée Tether Limited.
  • La spécificité de cette cryptomonnaie est qu’elle est indexée aux monnaies fiduciaires : le Dollars (USDT), l’Euro (EURT) et le Yen (JPYT).
  • C’est surtout une monnaie à polémique, à cause des rapports douteux qu’elle entretient avec bitcoin mais aussi avec Bitfinex qui est soupçonné d’utiliser le Tether pour influencer le cours du bitcoin.
  • Enfin, le Tether peut être acquis sur les plateformes habituelles d’échanges de cryptomonnaies, mais pour l’acquérir avec d’autres devises virtuelles, vous devrez essentiellement convertir d’abord ladite devise en bitcoin avant d’échanger cette dernière contre du Tether.

Toute la question que l’on peut se poser au sujet de Tether est celle de savoir si cette cryptomonnaie va disparaître comme certains le postulent ou si elle résistera à la tempête qui la secoue actuellement. Seul le temps nous dira. 

Acheter du Bitcoin et des cryptomonnaies en toute sécurité : Sécuriser votre adresse mail

Ca fait malheureusement partie de la jeunesse de l'industrie. Le domaine crypto se trouve à la croisée des chemins entre le continent financier - est sa cohorte de risques induits, d'avidité et de dangerosité - et celui de nouvelles technologies à la fois complexes et…

L’émergence du web 3.0 : L’Identité Décentralisée

Bonjour à tous et bienvenue dans ce premier épisode de ce format dédié à la découverte du Web 3.0 et de ses acteurs. Aujourd'hui nous commencerons notre étude par un sujet qui fait étonnamment peu de bruit en dépit de toutes ses promesses : l'identité…

Ripple (XRP), la « cryptomonnaie des banques » qu’on adore détester

En anglais, le mot Ripple signifie onde légère, qui perturbe à peine la surface d’une eau tranquille. Les concepteurs du XRP n’auraient pas pu choisir meilleur nom pour leur invention dont tout le monde parle au point de créer des confusions. En effet, il n’est…
Une baleine Bitcoin s'envolant paresseusement To The Moon

Crypto-Lexique : « Baleines du Bitcoin », soutien du marché ou cauchemar de l’investisseur ?

Accusées de se trouver derrière le moindre mouvement suspect, à la hausse, comme à la baisse, les « baleines du Bitcoin » sont autant jalousées que redoutées ! Ainsi, en bonne place dans le vocabulaire et de manière récurrente dans les échanges avec les autres…
La Chine, future leader blockchain et crypto ?

Hausse du Bitcoin, retour de Binance… La Chine, futur Crypto-Eldorado. Oui, mais à quel prix ?

Binance, la plus grande plateforme de trading de cryptomonnaies mondiale, s'apprête à ouvrir un second bureau en Chine.  Plus fondamentalement, des sociétés trans-frontalières et des exchanges chinois viendraient d'obtenir des licences d'exploitation crypto accordées par Pékin.  Si la nouvelle se confirmait, il s'agirait d'un changement radical…