EDF déploie une application sur la blockchain Ethereum !

EDF a établi un partenariat avec Ethereum afin de réaliser un projet test dans lequel ils vont notamment étudier une application décentralisée fonctionnant sur le réseau Ethereum.

Nommée “GPUSH”, il s’agit en fait d’un logiciel de visualisation, qui fonctionnera désormais sous la forme d’application décentralisée à travers l’outil Ethereum app iExec.

GPUSH permet de visualiser les flux d’énergie en mouvement. Le projet d’EDF consiste notamment à visualiser et évaluer les effets des barrages hydro-électriques ainsi que d’autres sources d’énergie hydraulique. En lançant ce projet, EDF cherche à savoir si les fonctionnalités du réseau Ethereum lui permettront d’améliorer leur application GPUSH.

L’ingénieur spécialiste blockchain chez EDF, Gilles Deleuze, explique dans une interview que l’utilisation de la technologie blockchain a le potentiel pour améliorer l’utilisation du simulateur. Il déclarait ainsi :

“Dans une perspective plus large, le développement d’une puissance informatique décentralisée à grande échelle est un scénario possible pour le futur. La technologie blockchain est un bon moyen de se positionner dans ce scénario, alors nous explorons les capacités technologiques de la blockchain !”

Gilles Deleuze déclarait également que le groupe prévoyait d’utiliser la blockchain Ethereum afin de réaliser des cas d’usage sur d’autres projets.

IExec, l’application qu’utilise EDF pour son projet, est une des premières application développée sur le réseau Ethereum. Elle a été conçue dans le but de créer une technologie de cloud computing totalement décentralisée en passant par la technologie blockchain Ethereum. En effet, les solutions actuelles de cloud computing sont détenues entre les mains d’une poignée d’acteurs comme Microsoft, avec son système Azure Cloud, Amazon avec ses offres AWS cloud ou encore Google et son GCP pour “Google cloud plateforme”.  

IExec offre ainsi une alternative pour les entreprises ne souhaitant pas passer par les grandes firmes américaines. EDF semble se diriger vers cette alternative offerte par le réseau Ethereum.

Le directeur de l’innovation de IExec, Jean-Charles Cabelguen, explique que l’utilisation de leur application décentralisée basée sur Ethereum est très adaptée aux besoins du projet GPUSH d’EDF. Il déclarait à cet égard :

“IExec permet un suivi clair de l’utilisation de la puissance de calcul, cela apporte plus de flexibilité et de résilience par rapport aux applications de cloud classiques.”

S’il existait encore quelques problèmes de passage à l’échelle, le développement de la technologie Ethereum et notamment le passage à l’Ethereum 2.0 va permettre de pallier ce genre de problèmes. Ainsi, les cas d’usage comme celui développé actuellement par EDF pourraient devenir des standards dans le monde industriel.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies