Comment miner de l’Ethereum (pendant qu’il est encore temps) ?

Le matériel et les précautions à prendre pour miner de l'Ethereum

Ethereum est le nom d’un réseau, plus précisément d’une blockchain, c’est-à-dire l’ensemble des transactions qui ont été réalisées et sécurisées sur le réseau. Chaque personne mettant son propre matériel informatique à la disposition d’une blockchain reçoit en rémunération des Ethers (ETH), soit la monnaie du réseau, sous la forme de jetons virtuels (appelés communément tokens). « Miner de l’Ethereum », c’est donc gagner des ETH en contrepartie d’un effort informatique qui permet la pérennité de la blockchain et la sécurisation des transferts.

Pour connaître le cours de l’Ether, consultez notre page Internet.

En quoi consiste le minage de l’Ethereum ?

Miner de l’Ethereum revient donc essentiellement à mettre à disposition la puissance de calcul d’un ordinateur au service de la blockchain afin d’y créer de nouveaux blocs et y rédiger les nouvelles informations concernant la cryptomonnaie, pour recevoir en échange des jetons ETH.

Miner de l'Ethereum consiste à participer au développement de la blockchain

Le saviez-vous ? Contrairement aux blocs de Bitcoin qui nécessitent environ 10 minutes pour être émis, en moyenne 15 secondes suffisent pour générer un bloc d’Ethereum. Pour chaque bloc intégré à la blockchain, un mineur reçoit 2 ETH.

Pour contrer l’augmentation de la puissance nécessaire pour miner de l’Ethereum, la blockchain contrôle la difficulté des calculs et maintient les intervalles à une quinzaine de secondes en observant de près le taux de minage.

Que faire avant de miner de l’Ethereum ?

Dans cette partie, nous allons voir comment vous pouvez commencer à miner de l’Ethereum : des précautions à prendre au matériel nécessaire pour cela.

Comment assurer sa rentabilité pour miner de l’Ethereum ?

Les précautions à prendre avant de miner de l'Ethereum

Tout d’abord, sachez qu’au moment de la rédaction de cet article, Ethereum prévoit de remplacer l’algorithme de consensus Proof of Work par un système Proof of Stake d’ici l’année prochaine. Pour connaître la différence entre les deux, cliquez ici. Sachez tout de même que les conditions et la façon de miner de l’Ethereum sont amenées à changer, d’où l’importance de rester en alerte s’agissant des actualités.

Les cartes graphiques (GPU) utilisées pour miner de l’Ethereum peuvent soit servir à miner d’autres cryptomonnaies, soit être revendues. Notez par ailleurs que les processeurs perdent de leur valeur dans le temps, notamment dû au travail intensif que représente le minage et à la création de processeurs plus performants.

Quant aux autres aspects du minage d’Ethereum, il faut appliquer la même logique de calcul du retour sur investissement que vous le feriez pour n’importe quelle autre cryptomonnaie. Prenez ainsi en compte le coût de l’équipement, de l’électricité ou d’autres frais.

Bon à savoir : il existe des calculateurs de rentabilité permettant d’estimer les bénéfices d’une opération de minage dans des conditions proches aux vôtres.

Comment s’équiper pour miner de l’Ethereum ?

Il est conseillé d’étudier de près les cartes graphiques et les systèmes associés afin de déterminer les équipements qui fournissent le meilleur rapport entre consommation électrique et performance en fonction du prix. À titre d’exemples, les GPU proposés par le fabricant américain AMD offrent d’excellentes performances pour le minage d’Ethereum. 

Côté système d’exploitation, Windows 10 convient parfaitement en version 64 bits et certaines versions de Linux fonctionnent également. En revanche, à ce jour, aucune version Mac n’est compatible avec le minage de l’Ethereum. Prêtez aussi attention à la qualité de votre unité d’alimentation afin d’éviter toute déconvenue.

Enfin, il existe des appareils de minage appelés « ASICs », pour « Application-specific Integrated Circuit ». Il s’agit d’appareils très puissants permettant d’avoir un taux de hachage (calcul) supérieur aux classiques cartes graphiques. L’un des plus connus est l’Antminer, qui se décline en plusieurs versions.

La gamme des Antminer fait partie des ASICs les plus populaires

Les meilleures solutions pour miner de l’Ethereum

Il existe différents moyens de miner de l’Ethereum. Que ce soit seul ou en groupe, découvrez ici les différentes démarches !

Miner de l’Ethereum seul

Avec le matériel adéquat, vous pouvez décider de miner de l'Ethereum seul

Assurez-vous de posséder le matériel informatique et des logiciels dédiés. Par exemple, pour miner de l’Ethereum, Claymore Dual Miner offre une excellente stabilité. N’oubliez pas votre portefeuille ETH sécurisé (« wallet ») avant de commencer à miner. Si vous ne savez pas lequel choisir, consultez notre guide !

Attention : La taille de la blockchain augmente continuellement, ce qui implique une hausse constante de la puissance nécessaire pour miner. Il vous faudra alors investir dans du nouveau matériel pour suivre la cadence.

Miner de l’Ethereum en pool

Un pool de minage augmente votre puissance de calcul, et ainsi vos chances de gagner des Ethers

Rejoindre un pool de minage tel que Cruxpool consiste à s’allier à d’autres mineurs afin de combiner la puissance de calcul pour miner plus rapidement. Les jetons gagnés sont redistribués entre les divers participants.

Vous commencerez de la même manière : en mettant en place votre équipement et en installant le logiciel demandé. Vérifiez que vous possédez un portefeuille sécurisé ainsi qu’une adresse pour celui-ci. Une adresse email dédiée est également recommandée.

Les marchés de cryptomonnaies sont des cas de concurrence pure et parfaite. À ce titre, vos gains dépendront de votre puissance de calcul, même au sein d’une pool. Néanmoins, composer des équipes permet de pouvoir concurrencer d’autres mineurs mettant à disposition de la blockchain leur puissance de calcul.

Miner de l’Ethereum grâce au cloud mining

Si votre appareil n'est pas assez puissant, optez pour le Cloud mining !

Plutôt que d’investir dans du matériel, il s’agit là de confier votre ordinateur à une structure. En louant votre capacité de calcul dans une infrastructure extérieure, vous limitez vos dépenses en matière de hardware ou de consommation électrique. Les dépenses sont limitées, mais les gains engendrés sont moins importants.

Il existe différentes sociétés de cloud mining d’Ethereum, comme Hashflare ou CCG par exemple.

Faites attention : Le cloud mining implique que vous donniez un accès à votre ordinateur, ce qui peut être assez dangereux. Ne vous tournez que vers les plateformes où vous avez confiance.

Pourquoi miner de l’Ethereum ?

Il y a plusieurs intérêts à miner de l’Ethereum. La principale motivation est l’envie de contribuer au développement du projet. Étant un système décentralisé, Ethereum repose sur sa communauté. Mais il y a également d’autres avantages à miner de l’Ethereum.

Les avantages à miner de l’Ethereum

Ethereum est désormais la deuxième cryptomonnaie en termes de capitalisation boursière, juste derrière Bitcoin, et ce, pour plusieurs raisons :

  • Grâce aux smart contracts qui ont rendu célèbre Ethereum ;
  • De nombreux investisseurs à forte capacité de financement soutiennent cette devise et contribuent à lui faire gagner de la valeur ;
  • Ethereum est un système en open source qui permet à chacun de rejoindre le réseau et de contribuer à son développement ;
  • Les frais de transaction sont relativement peu élevés ;
  • Le caractère décentralisé d’Ethereum.
La blockchain d'Ethereum est celle ayant initié le principe de smart contracts

Les risques à miner de l’Ethereum

Miner de l’Ethereum peut être rentable, mais il faut tout de même préciser quelques défauts :

  • Si le minage est réputé rapide, les transactions le sont beaucoup moins, ce qui peut occasionner des difficultés au niveau des échanges ;
  • Miner de l’Ethereum est impossible sans connexion Internet ;
  • Une concurrence grandissante et toujours plus puissante. Il faut donc régulièrement se mettre à jour au niveau du matériel ;
  • Ethereum gère de nombreuses plateformes (registres, générateurs de smart contracts, etc.), ce qui peut avoir tendance à la ralentir.
Ethereum dispose néanmoins de quelques désavantages

Ce qu’il faut retenir pour miner de l’Ethereum

Le processus de minage de l’Ethereum au moment de la rédaction, est très proche de celui du Bitcoin et reste à la portée de mineurs en individuel, en pool ou sur le cloud. Il faut tout de même prendre quelques précautions avant de commencer à miner, notamment en calculant sa rentabilité.

Dans la version Ethereum 2.0, le minage par Preuve de Travail (« Proof of Work » ou PoW en anglais) est amené à être remplacé par un système par Preuve d’Enjeu (« Proof of Stake » ou PoS). À ce moment, on ne parlera alors plus de minage, mais de mintage.

Si cette cryptomonnaie est populaire et particulièrement bien représentée, son passage d’un protocole de type PoW à un protocole de type Proof of Stake aura certainement un impact sur son cours. Retrouvez notre compte-rendu sur la présentation de l’Ethereum 2.0 par Vitalik Buterin. Il vous appartient d’estimer les risques et les gains que peut générer le minage de l’Ethereum.