Comment acheter du IOTA ?

Découvrez dans ce guide comment acheter du IOTA

Acheter du IOTA pourrait retenir votre attention, car cette cryptomonnaie s’inscrit dans l’univers de l’Internet des Objets (ou « IoT », pour « Internet of Things »), un secteur à très gros potentiel. L’un des objectifs du projet concerne les micropaiements via des objets connectés (d’un téléphone portable vers une montre par exemple). Contrairement aux autres monnaies virtuelles “classqiues”, le projet IOTA ne repose pas sur une blockchain, mais sur un réseau baptisé Tangle, qui est une architecture basée sur une approche Graphe Orienté Acyclique (DAG) pour des transactions toujours plus rapides. Découvrons ensemble dans un premier temps en quoi consiste le projet IOTA, et ensuite comment se procurer des jetons MIOTA, la cryptomonnaie du projet.

Pub

Présentation du IOTA

Qu'est-ce que le IOTA ?

IOTA est un projet de réseau issu d’une société créée en 2015 par David Sønstebø, Dominik Schiener, Serguei Popov et Sergey Ivancheglo. À savoir que ce dernier ne fait plus partie de la fondation suite à une dispute. Son principe est de servir de réseau d’échange et de stockage pour les objets connectés.

Le projet IOTA a un objectif a très grande échelle

IOTA est conçu pour révolutionner ce que l’on appelle « l’Internet des Objets », un domaine amené à se développer. Le nom du projet n’est d’ailleurs pas anodin, car il s’agit d’un acronyme signifiant « Internet Of Things Application ». Pour faire simple, là où Bitcoin est un réseau pair-à-pair (P2P), IOTA est un réseau dit machine-à-machine (M2M). Son but final est de permettre par exemple à votre frigo connecté de commander et régler l’achat d’une boisson en échangeant avec l’ordinateur de votre supermarché.

Contrairement aux autres cryptomonnaies, la technologie IOTA ne repose pas sur la blockchain, mais sur le Tangle. Ce Graphe Orienté Acyclique (DAG) a pour vocation de mettre en place des transactions sans frais, incluant la sécurisation de transferts illimités. Mais comment cela fonctionne-t-il ?

Grâce au Tangle, pas besoin de blockchain pour valider des transactions

S’il veut réaliser une transaction, un utilisateur s’engage à mettre à disposition du réseau la puissance de calcul de son appareil. La validation de sa transaction nécessite de contribuer à la validation de deux autres transactions. Autrement dit : plus de transactions s’opèrent sur le réseau, plus le nombre de confirmations de transactions s’élève.

C’est cette singularité du IOTA qui permet de résoudre le problème de scalabilité à laquelle sont confrontées d’autres cryptomonnaies. Idem pour le temps de transaction. De plus, puisque tout le monde participe au réseau avec cette méthode de validation, il n’y a aucuns frais. Ainsi, le système de IOTA est en mesure de gérer une montée en charge en conservant un degré de service élevé en termes de fonctionnalités et de performances.

Achat de IOTA : limites et avantages du IOTA

Quels sont les avantages à acheter du IOTA ?

Le potentiel des objets connectés est immense pour les années à venir. On parle déjà de 20 milliards d’unités en 2020, ce qui valide le positionnement pris par les fondateurs de IOTA.

Les transactions instantanées sans frais font partie des conditions qui attirent beaucoup de développeurs, rendant le projet IOTA très dynamique. Ce foisonnement est encouragé par des partenariats avec des entreprises reconnues comme ElaadNL, Bosch ou encore Fujitsu. Enfin, le minage du IOTA n’a pas lieu d’être, ce qui élimine le risque de centralisation et de manipulation.

En résumé, voici pourquoi certains investisseurs détiennent du IOTA dans leur portefeuille de cryptomonnaies :

  • Sa forme évolutive et modulable ;
  • Son caractère inviolable ;
  • Sa totale gratuité ;
  • Son côté économe en énergie (IOTA en demande bien moins que Bitcoin) ;
  • La rapidité de ses transactions grâce à la technologie Tangle.
Investir dans le IOTA comporte néanmoins quelques risques

Cependant, acheter du IOTA n’est pas sans risque. Comme toutes les cryptomonnaies, la volatilité de son cours peut clairement rogner votre capital investi. De plus, certaines failles de sécurité sont déjà survenues. S’ajoute à cela le fait que le projet IOTA soit vraiment orienté pour les objets connectés, ce qui ne s’avère pas toujours pratique pour les particuliers. Enfin, il faut savoir que le réseau est vulnérable face à une attaque des 34 %.

Note : Si vous souhaitez en savoir plus sur IOTA, n’hésitez pas à lire notre avis sur le projet.

Acheter du IOTA sur des plateformes

Maintenant que vous en savez plus sur le projet IOTA, peut-être souhaitez-vous savoir comment on en achète ? Pas de panique, on vous dit tout !

Qu’est-ce qu’une plateforme d’achat ?

De quoi parle-t-on lorsqu'on dit « Plateforme d'achat » ou « Plateforme d'échange » ?

Il existe de multiples plateformes dédiées à l’achat et l’échange de cryptomonnaies, c’est-à-dire des sites Internet sur lesquels les utilisateurs peuvent acquérir, vendre ou échanger leurs monnaies virtuelles. Dans cette jungle de l’offre, les traders débutants peuvent rapidement se trouver démunis, d’autant plus que toutes les plateformes ne répondent pas aux mêmes attentes. Si vous êtes débutant en cryptomonnaies, nous vous conseillons de lire ce guide sur le nécessaire à savoir.

Vous devez notamment savoir que toutes les plateformes ne proposent pas l’ensemble des monnaies virtuelles. Évidemment, les cryptomonnaies les plus connues sont les plus accessibles. Dans le cas du IOTA, sa cryptomonnaie au sigle MIOTA est connue, mais pas assez pour être disponible sur absolument toutes les plateformes. Ainsi, vous devez toujours vérifier la liste des cryptomonnaies qu’il est possible d’acheter sur une plateforme avant de vous inscrire.

Quels sont les types de plateformes qui existent ?

Généralement, on classe ces plateformes en deux groupes distincts : les plateformes d’achat et les plateformes d’échange.

Plateformes d’achat

La plateforme eToro est un bon exemple de plateforme d'achat

On appelle une plateforme d’achat un site qui vous permet d’acheter une cryptomonnaie avec une monnaie fiduciaire telle que l’euro ou encore le dollar. Les plateformes d’achat ont leur propre façon de procéder. Certaines vous permettent d’acheter vos jetons directement avec votre carte bleue, tandis que d’autres vous demanderont de faire tout d’abord un dépôt de fonds (de créditer votre compte) avant d’acheter votre monnaie virtuelle. Dans tous les cas, ces plateformes prélèvent une commission sur les différentes actions que vous pouvez effectuer, que ce soit un dépôt, un retrait, ou encore une transaction.

D’ailleurs, notez que certaines plateformes vous permettent d’acheter une cryptomonnaie en propre, c’est-à-dire que la cryptomonnaie vous appartiendra une fois la transaction effectuée, tandis que d’autres jouent sur l’investissement ou les CFD (« Contract For Difference »). Pour ces deux derniers cas, la cryptomonnaie ne vous appartient pas.

Note : La plateforme d’achat eToro dispose d’une page vous expliquant les CFD. Si vous souhaitez la consulter, cliquez ici.

Plateformes d’échange

Binance est le leader des plateformes d'échange de cryptomonnaies

Une plateforme d’échange vous permet d’obtenir du IOTA en l’échange d’une autre cryptomonnaie. Également appelé « trading », cela vous permet d’obtenir des jetons MIOTA si vous disposez déjà de bitcoins ou d’ethers par exemple.

Chaque plateforme propose ses propres « marchés », c’est-à-dire les cryptomonnaies qui servent de monnaie d’échange pour en acheter d’autres. Par exemple, Binance propose d’acheter du IOTA contre du Bitcoin, du BNB, de l’Ethereum, du Tron, du Tether, etc.

Notez tout de même qu’une plateforme d’échange peut également proposer les services d’une plateforme d’achat. C’est notamment le cas pour Binance.

Les plateformes et la réglementation

L’univers des cryptomonnaies se veut par essence indépendant des acteurs financiers traditionnels. Pourtant, face au risque de blanchiment d’argent et de lutte contre le financement du terrorisme, les autorités de régulation se sont penchées sur la manière de mieux surveiller les plateformes d’achats et d’échange de cryptomonnaies.

Ainsi, en France, la loi Sapin 2, relative à la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique, délègue la compétence de la régulation des biens divers (terres rares, diamants, cryptoactifs, etc.) à l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Cette dernière autorise ou non les plateformes d’achats et d’échange à fonctionner.

L’institution doit surveiller et vérifier que les plateformes, en tant qu’intermédiaires et opérateurs, respectent toutes les garanties pour les utilisateurs. L’AMF se préoccupe également de la bonne publication des documents promotionnels. Ceux-ci doivent préciser, de manière lisible et explicite, toutes les informations de prudence par rapport aux risques associés aux monnaies virtuelles, notamment le fait que le capital investi n’est pas garanti et que les performances antérieures ne présagent en rien leurs performances à venir.

Si les plateformes d’achat de cryptomonnaies répondent favorablement à ce cadre réglementaire, elles sont officiellement enregistrées par l’AMF et reçoivent un numéro d’enregistrement. De même pour les courtiers qui sont immatriculés au Registre des Agents Financiers, autrement dit le Regafi.

Bon à savoir : l’AMF tient à jour une liste noire de plateformes à fuir.

Pub

Comment choisir la bonne plateforme d’achat ou d’échange ? 

Le choix de la plateforme nécessite une réflexion. Vous devez tenir compte de vos attentes, de vos objectifs de trading et de votre budget, en effectuant une comparaison par rapport aux possibilités offertes par les plateformes. Pour se construire un avis étayé, il faut généralement prendre en compte plusieurs éléments. Voici les plus importants.

La réputation

Le secteur des cryptomonnaies est en pleine ébullition. Régulièrement, des projets naissent et d’autres tombent. Il en va de même pour les plateformes d’achat et d’échange, d’où l’intérêt de porter une attention à la réputation. N’hésitez pas à échanger avec des traders plus expérimentés, à lire les articles de sites spécialisés et à parcourir les forums et les réseaux sociaux dédiés au sujet. À vous d’observer les retours d’expérience, positifs comme négatifs.

Les frais

Outre l’achat de IOTA en lui-même, votre budget doit inclure les frais liés aux démarches. Lesquels ? Tout d’abord, les frais lorsque vous faites un dépôt de fonds sur certaines plateformes. Ensuite, les frais de transaction au moment de l’achat. Également, les frais de retrait pour lorsque vous récupérez votre mise.

Prenez également en compte les frais de conversion. Il faut savoir que sur certaines plateformes, il est impossible d’acheter du IOTA en euros. Ainsi, faire un dépôt en euros implique des frais de conversion vers la devise acceptée par la plateforme, ce qui amène également à la question du taux de change entre les monnaies. C’est une gymnastique supplémentaire qui réclame une vigilance accrue pour convertir vos euros au moment le plus propice, c’est-à-dire quand le rapport sera le plus favorable.

Notez que toutes les plateformes se rémunèrent différemment. Veillez à décoder leur modèle économique pour optimiser financièrement votre stratégie de trading.

Les modes de paiement

Êtes-vous plus euros ou bitcoins pour vos jetons MIOTA ?

Comme nous avons pu le voir, certaines plateformes n’acceptent que les monnaies Fiat, d’autres uniquement le trading en cryptomonnaies, et certaines les deux. Prenez le temps de regarder si la plateforme choisie vous permet d’acheter du MIOTA, et comment. Par exemple, au moment de la rédaction de cet article, Coinbase (l’une des plus grandes plateformes d’achat du moment) ne permet pas l’achat de jetons MIOTA, et Binance ne permet que le trading de cryptomonnaies pour IOTA.

Concernant les plateformes permettant l’achat de MIOTA en Fiat, vérifiez les différents moyens de paiement autorisés, mais aussi les frais qui y sont associés. Souvent, faire un dépôt en virement bancaire implique moins de frais que la carte bancaire. Mais sachez que le temps de validation est plus long, chose qui est également à prendre en compte.

Les exigences en termes de vérification d’identité 

Certes, la vérification de votre identité peut être un frein dans votre expérience utilisateur. Toutefois, c’est une première garantie par rapport au sérieux de la plateforme. De toute façon, vous devez avoir le réflexe de vérifier si le site est enregistré correctement auprès de l’AMF. C’est tout l’avantage des plateformes d’achat de cryptomonnaies connues qui sont rassurantes.

Note : La vérification d’identité se résume par 2 termes que vous croiserez fréquemment : le KYC (« Know Your Customer ») et l’AML (« Anti-Money Laundering »). Si vous souhaitez en savoir plus, cliquez ici.

Grâce à la procédure KYC, la plateforme garantit plus de sécurité

Quelles sont les démarches pour acheter du IOTA sur une plateforme ?

Les plateformes ont toutes leur propre façon de procéder, mais elles suivent toutes plus ou moins le même protocole pour l’achat de vos jetons MIOTA. Voici les différentes étapes pour acheter du IOTA sur une plateforme d’achat ou d’échange :

L’inscription

Prenons dans cet exemple eToro

Une fois que vous avez choisi votre plateforme en prenant en compte les critères précédemment cités, vous pouvez commencer à vous inscrire. Les plateformes demandent généralement des renseignements classiques tels qu’un nom d’utilisateur, un mot de passe à définir et une adresse mail. C’est aussi l’occasion pour lire les Conditions Générales d’Utilisation de la plateforme avant de les accepter.

La vérification de votre identité

Sur eToro, plus votre profil sera complet, plus vous aurez d'avantages

Avant de vous permettre de faire votre premier dépôt en vue d’acheter vos premiers jetons MIOTA, la plateforme peut vous demander de vérifier votre identité. Ainsi, des renseignements complémentaires ainsi que des pièces justificatives (comme la copie d’une pièce d’identité ou encore un justificatif de domicile) seront requis pour vérifier votre identité. Comment les transmettre ? Vous devez simplement les scanner puis les importer sur le site.

Vous pouvez également consulter la complétion de votre profil

Il faut savoir que la vérification d’identité n’est pas imposée par toutes les plateformes. Cela dépend de la position du siège social de la plateforme en question. Mais généralement, faire vérifier son identité permet davantage de fonctionnalités.

Faire un dépôt sur la plateforme

eToro vous propose plusieurs moyens de paiement outre le virement bancaire et la carte bancaire

Pour l’achat de jetons MIOTA, la plupart des plateformes vous demanderont de faire un dépôt. Que ce soit une plateforme d’achat ou une plateforme d’échange, vous serez amené à déposer vos euros ou bien vos cryptomonnaies pour ensuite acheter du IOTA.

Pour une plateforme d’achat, faites attention à la devise acceptée par la plateforme. Évidemment, vous pourrez toujours convertir vos euros dans une devise admise, mais cela engendrera des frais de conversion. De plus, plusieurs moyens de paiement sont envisageables, les plus répandus étant le virement bancaire et la carte bancaire.

À savoir : Il existe des plateformes permettant l’achat de cryptomonnaies sans avoir à effectuer un dépôt.

L’achat de IOTA

Rien de plus simple pour terminer votre achat : renseignez votre montant, et le tour est joué

L’achat de jetons MIOTA est donc la finalité de la démarche. Prenez le temps de vérifier le cours de la cryptomonnaie avant d’en acheter, pour voir si le moment est propice à cela.

Quelques plateformes pour acheter du IOTA

Ci-dessous un tableau vous présentant 2 plateformes très connues vous permettant d’acheter du IOTA, avec leur moyen de paiement, ainsi que leurs avantages et inconvénients principaux. Vous remarquerez que l’une est une plateforme d’achat tandis que l’autre est une plateforme d’échange :

PlateformeMoyen de paiementAvantagesInconvénients
eToroAchat avec une monnaie Fiat– Facile à utiliser
Trading social
Possibilité de copier la stratégie d’investissement d’autres utilisateurs
– Beaucoup de moyens de paiement, dont PayPal (qui est très peu proposée par les plateformes)
Trading de CFD avec effet de levier
– Possibilité de créer un compte démo
– La plateforme figure dans le Regafi
– Les transactions ne peuvent être effectuées qu’en dollar américain (USD). Ainsi, un dépôt en euros implique des frais de conversion
– Premier dépôt d’un minimum de 200 $, soit environ 190 €
– Ne permet pas de posséder la cryptomonnaie en propre
BinanceÉchange de cryptomonnaies uniquement– Frais de transactions intéressants, surtout en utilisant le Binance Coin, la cryptomonnaie de la plateforme
Leader du trading de cryptomonnaies
– Des fonctionnalités avancées pour les traders expérimentés
– Permet de posséder la cryptomonnaie en propre
– IOTA ne fait pas partie des cryptomonnaies que l’on peut acheter avec une monnaie Fiat sur la plateforme
– Les pages de trading peuvent être compliquées à appréhender pour les débutants

Comment sécuriser vos IOTA ? Dans un IOTA Wallet !

IOTA wallet

Sachez que les plateformes d’achat et d’échange de IOTA ne sont ni des portefeuilles ni des coffres-forts. Pourquoi ? Car elles sont susceptibles de subir des attaques informatiques, sans compter le risque d’une fermeture définitive. Dans les deux cas, vous pourrez dire « adieu » à vos cryptomonnaies. Alors, où stocker vos IOTA ? Dans un portefeuille extérieur à la plateforme

Pour simplifier, un wallet est un système de stockage qui se charge de crypter et conserver votre clé privée, c’est-à-dire en quelque sorte le mot de passe vous donnant accès à vos jetons MIOTA. Il s’agit donc d’une sécurité pour conserver votre investissement.

Quels sont les types de portefeuilles ?

Plusieurs options existent en matière de portefeuilles dédiés au stockage de vos IOTA. Ces wallets se classent en deux catégories principales : les hot wallets et les cold wallets

Les hot wallets

Les hot wallets sont des portefeuilles qui sont directement connectés au web. Ils permettent plusieurs avantages comme l’instantanéité des transactions, mais sont tout de même vulnérables aux attaques. Ces portefeuilles sont donc recommandés pour stocker de petites sommes. Les hot wallets se divisent en plusieurs sous-catégories, dont les :

  • Desktop wallets (portefeuille de bureau), qui sont des logiciels à télécharger sur votre ordinateur ;
  • App wallets, des portefeuilles sous forme d’applications à télécharger sur votre smartphone. Ils sont généralement compatibles avec Android et iOS ;
  • Web wallets, qui sont généralement les wallets associés aux plateformes d’achat et d’échange. Mais il en existe d’autres qui ne sont pas liées aux plateformes.
D'autres portefeuilles peuvent également être des extensions de browsers comme Google Chrome

Les cold wallets

Les cold wallets stockent les clés privées en dehors d’Internet, ce qui permet de réduire considérablement les possibilités d’attaque. Ces portefeuilles sont donc recommandés pour stocker les grosses sommes sur le long terme. Là encore, deux sous-catégories principales se distinguent :

  • Les hardware wallets (portefeuilles matériels) qui sont des appareils physiques que l’on peut relier à son ordinateur pour permettre la signature des transactions. Les deux principales sociétés d’hardware wallets, Ledger et Trezor, en proposent qui se présentent sous la forme d’une clé USB.
  • Les paper wallets (portefeuilles papier) sont tout simplement des feuilles sur lesquelles sont écrites les clés privées. Il est possible de créer ces paper wallets à partir d’une page web comme Cashadress.org. 
Ici l'hardware wallet Ledger Nano X, une version améliorée du Nano S, car il dispose d'une fonctionnalité Bluetooth

Comment choisir mon portefeuille IOTA ?

Bien qu’elle soit nécessaire à la protection de votre clé privée, la sécurité n’est pas l’unique critère à prendre en compte pour choisir votre IOTA wallet. En effet, le choix de son IOTA wallet tient compte de plusieurs autres éléments comme :

Pub

  • Votre activité de trading. Le portefeuille peut faciliter vos achats de IOTA, mais aussi les ventes et les échanges de cryptos ;
  • Le confort à l’usage au quotidien, en particulier la facilité à être transporté et mis en connexion ;
  • La pertinence des fonctionnalités ;
  • La simplicité de l’interface si vous êtes débutant.

Vous avez désormais toutes les informations pour acheter du IOTA, des critères à prendre en compte lors du choix de la plateforme à la démarche à suivre pour acheter vos jetons. Une fois l’achat effectué, la priorité est de stocker vos cryptomonnaies à l’abri et de ne jamais oublier qu’investir dans le IOTA ne vous garantit pas votre capital. Concernant la protection de vos jetons, IOTA s’est même décidé à lancer son propre wallet.

Pub