Découvrir la cryptomonnaie IOTA et son réseau Tangle

Qu'est-ce que le IOTA ?

À quoi sert le IOTA ? IOTA désigne à la fois une cryptomonnaie, appelée MIOTA, et un protocole open source forgée sur un réseau original : le Tangle. Ses créateurs ne se limitent pas à vouloir en faire un moyen de paiement, mais également une solution autorisant le transfert de toutes les données d’une machine connectée vers une autre (secteur de l’Internet des Objets, également dit « IoT »). Alors, envie de tout savoir de IOTA ? Suivez le guide !

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Définition du IOTA

En quoi consiste le projet IOTA ?

Qu’est-ce que le IOTA ? Un protocole open source (protocole dont le code est accessible gratuitement) qui encadre aussi bien les transactions financières de monnaie virtuelle que les échanges de données. Son protocole se différencie de celui des autres principales cryptomonnaies. Pourquoi ? Parce qu’il ne repose pas sur la blockchain. Vous n’entendrez donc pas parler de chaines de blocs ou encore de mécanisme de minage pour extraire les MIOTA.

Qu’est-ce que le réseau Tangle de IOTA ?

Le réseau IOTA fonctionne grâce à la technologie Tangle qui a pour similarité avec la blockchain d’être un processus totalement décentralisé. Qu’est-ce que le Tangle (entrelacs) ? Une technologie qui utilise le concept de graphe orienté acyclique. Gros avantage : la suppression du délai de validation des blocs. Résultat : les débits de transaction sont hyper rapides et s’accélèrent même au fur et à mesure que le nombre d’opérations du réseau s’accroît.

Grâce au Tangle, pas besoin de blockchain pour valider des transactions

Bon à savoir : pour effectuer un paiement gratuit via le réseau IOTA, l’utilisateur joue le rôle de validateur en procédant à une Proof of Work pour valider deux transactions du Tangle.

L’instantanéité recherchée est également alimentée par l’emplacement des nœuds et par la topologie (étude de la distance, de la continuité et de la limite entre les nœuds). Le Tangle se présente donc comme une base de données distribuée, chaque nœud enregistrant l’ensemble des historiques de transactions. La validation d’une opération se fait à la volée, par un coordinateur sélectionné de manière aléatoire. Conséquences : le Tangle bénéficie de propriétés de mise à l’échelle des hauts débits de transactions et de parallélisation. 

IOTA et le lien avec les objets connectés

Les inventeurs du IOTA ont rapidement fait le lien entre la technologie et l’expansion à venir de l’industrie des objets connectés. Leur idée : élaborer une nouvelle grille pour les transactions. En effet, tout appareil connecté et muni d’une puce peut être utilisé en temps réel. Ils peuvent donc générer des milliards de micropaiements requérant une technologie adaptée, c’est-à-dire évolutive et rapide.

Histoire du IOTA

Comment le projet IOTA s'est-il développé ?

La société de IOTA a été créée par Dominik Schiener, Sergey Ivancheglo (qui a quitté le groupe suite à une tension dans le groupe), David Sønstebø et Sergueï Popov, en 2015. L’ouverture de la cryptomonnaie en version bêta-test auprès d’un plus grand public se concrétise quelques mois plus tard. Initialement, une quantité fixe de IOTA est établie. L’achat de IOTA a démarré de pair-à-pair à partir de 2016 sur une première période de onze mois. 

Ce n’est qu’au cours de l’année 2017 que les choses sérieuses commencent avec un investissement de dix millions de dollars injecté dans l’écosystème IOTA par la fondation éponyme. Plusieurs objectifs sont édictés, dont la promotion des coopérations avec les grandes entreprises et le déploiement de missions communautaires. Enfin, des propositions d’embauche de développeurs sont entreprises. 

Le IOTA gagne en renommée avec son enregistrement auprès d’une première place de marché, Bitfinex. Aussitôt, une firme de capital-risque injecte plus d’un million de dollars dans le IOTA. L’une des explications fournies porte sur les frais de transaction : acheter du IOTA n’inclut pas de frais de transaction. Forte de cette dynamique, la plateforme d’échange Bitfinex ouvre un marché dédié au IOTA le 13 juin 2017. Un MIOTA (unité du IOTA) vaut alors 0,64 dollar américain.

Cela a permis au IOTA de connaître une croissance dans son cours

Dans la foulée, la fondation IOTA noue plusieurs partenariats. C’est le cas avec la plus large base de données de personnes disparues au monde, Refunite. Le but : exploiter la technologie IOTA pour que les familles éparpillées géographiquement à cause de conflits puissent se retrouver. Parallèlement, le IOTA, via son réseau Flash, support de micropaiements instantanés, devient opérationnel. Ainsi, Monster Cleaning, une entreprise londonienne spécialisée dans le nettoyage, accepte le IOTA comme solution de paiement.

En novembre 2017, la fondation IOTA devient de manière officielle un organisme à but non lucratif au nom du droit allemand, pays où elle a son siège. Le développement se poursuit avec la mise en ligne d’une plateforme d’achat et de vente de flux de données en temps réel dont l’architecture repose sur le système Tangle. Un accord est passé avec un FinTech Hub (une entreprise innovante qui utilise la technologie pour améliorer ses compétences financières) de Singapour, Lattice80, pour l’ouverture d’un incubateur autour de l’internet des objets et du IOTA

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le IOTA attire les investisseurs

Grâce à son projet ambitieux, IOTA a su attirer des investisseurs

Les investisseurs s’intéressent de plus en plus au projet IOTA. Ainsi, la filiale d’investissement du groupe industriel Bosch, Robert Bosch Venture Capital, siège au comité consultatif de la fondation IOTA depuis 2018. Elle est rejointe, en 2019, par un autre poids lourd industriel, Jaguar Land Rover, qui annonce une collaboration pour intégrer des portefeuilles intelligents dans ses véhicules et faciliter le paiement de certaines transactions pour les automobilistes.

Et les projets de partenariats s’accumulent : 

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.
  • ElaadNL choisit IOTA pour ses dispositifs d’authentification et de paiement de ses stations de recharge de batterie électrique ;
  • Fujitsu sélectionne le protocole IOTA pour le stockage et le traitement des données visant à améliorer la production industrielle et manufacturière, ainsi que sa chaîne d’approvisionnement ;
  • Bosch intègre à la marketplace IOTA les données IoT recueillies par son appareil Bosch XDK ;
  • Avery Dennison (création de vêtements sous forme numérique) et EVRYTHNG (IoT) adoptent la technologie Tangle de IOTA pour garantir la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement pour l’industrie du vêtement ;
  • La ville d’Austin aux États-Unis délègue à la fondation IOTA le moteur de son système d’authentification biométrique (empreinte digitale) pour le paiement automatisé de ses services. 

Avantages et Défauts de IOTA

Quels sont les avantages à acheter du IOTA ?

IOTA présente des atouts qui ont su convaincre nombre d’investisseurs :

  • Son évolutivité ;
  • Sa modularité ;
  • Son inviolabilité :
  • Sa gratuité ;
  • La rapidité de ses transactions ;
  • Son intérêt dans le secteur automobile (plus particulièrement les voitures intelligentes) ;
  • Sa capacité à être relativement peu énergivore ; 
  • Il est désormais possible d’utiliser IOTA dans des jeux ou applications.

Cependant, le projet est freiné par quelques inconvénients qu’il est important de noter : 

Où stocker ses IOTA ?

Où peut-on stocker ses IOTA ?

Convaincu de la dynamique et de la pérennité du projet, vous désirez acheter des IOTA pour diversifier vos investissements en cryptoactifs ? Se pose l’inévitable question du stockage des IOTA. L’occasion d’évoquer les diverses solutions possibles et de revenir sur le lancement du wallet IOTA officiel, baptisé Trinity.

Mais avant de stocker ces IOTA, il vous faut tout d’abord en acheter. Pour cela, vous pouvez consulter notre top des meilleures plateformes. Vous y retrouverez notamment Binance, une des plateformes d’échange de cryptomonnaies les plus connues mondialement, ou encore eToro.

Les portefeuilles IOTA

Les plateformes d’achat et d’échange n’offrent pas suffisamment de garanties de sécurité pour y laisser dormir vos cryptomonnaies. Vous devez donc les stocker ailleurs. Distinguons alors les hot wallets, des portefeuilles connectés, des cold wallets, des portefeuilles hors connexion. Cette caractéristique est importante pour la sécurité de vos IOTA. 

Connectés d’Internet, les hot wallets type portefeuilles de bureau (« Desktop wallets »), portefeuilles mobiles (« App wallets ») et portefeuilles en ligne (« Web wallets ») sont, à l’instar des exchanges, exposés aux attaques informatiques. Il faut donc en faire usage avec parcimonie et y déposer de petits montants pour éviter une catastrophe. 

Certains hot wallets sont même des extensions de Google Chrome

En revanche, le stockage à froid (cold storage) sur papier ou sur clé USB est plus que recommandé pour des montants importants. Attention toutefois, car la compatibilité du IOTA et des portefeuilles matériels est réduite aux seuls produits Ledger, Nano X et Nano S. Au moment de la rédaction de cet article, ce n’est pas le cas avec le principal concurrent Trezor. Ici, l’utilisateur conserve le contrôle de ses clés privées et de la graine d’IOTA.

Le hardware Wallet Ledger Nano X idéal pour stocker des IOTA

Bon à savoir : moyen de chiffrer la clé privée, la graine de IOTA est unique. C’est une clé d’accès au wallet IOTA composée de 81 caractères, les trytes (codes tertiaires formés de lettres majuscules et des neuf premiers chiffres). 

Le wallet Trinity de la fondation IOTA

Le portefeuille spécialement conçu pour vos IOTA : Trinity Wallet

C’est en juillet 2019 que la fondation IOTA a officiellement lancé son wallet Trinity dont la version bêta était en test depuis une année. Disponible sur les smartphones et les ordinateurs (Windows, Mac, Linux, Android et iOS), cette version définitive du portefeuille IOTA révèle une interface plus intuitive et plus conviviale que la version précédente. Celle-ci comptabilise 160 000 téléchargements sur diverses plateformes, pour plus de 1,8 milliard de dollars de transactions en IOTA au moment de la rédaction de cet article.

Plus accessible donc, ce IOTA wallet officiel affiche plus de garanties en matière de sécurité. Ainsi, l’application a été examinée en détail par le biais d’un processus d’audit piloté par le géant du secteur de la cybersécurité SIXGEN. Le wallet Trinity est une solution intéressante pour stocker les IOTA que l’on soit débutant ou aguerri, grâce notamment à l’outil de représentation graphique du cours du IOTA, la connexion ininterrompue à Tangle assurée par une gestion automatisée des nœuds, et une interface traduite en français (et dans 25 langues au total).

Bon à savoir : Le wallet Trinity est également compatible avec le Bluetooth du Ledger Nano X, en plus de permettre une authentification biométrique (code PIN, empreinte digitale) afin de mieux protéger ses IOTA. 

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Maintenant que vous savez tout du IOTA, investissez avec plus de certitudes en vous rendant dès à présent sur une plateforme d’achat de cryptomonnaies ! 2020 pourrait bien être l’année du IOTA.

Pub