Bitcoin définition : qu’est-ce que le Bitcoin ?

Définition du Bitcoin

Créé par Satoshi Nakamoto, le Bitcoin est la cryptomonnaie la plus connue dans le monde, et également celle qui a le plus de valeur. Il s’impose comme un précurseur de la monnaie virtuelle, car il représente la première génération. Les Bitcoins sont créés et gérés par une communauté d’internautes mettant à disposition leur puissance de calcul.

Définition du Bitcoin

Le Bitcoin, également écrit sous le sigle BTC, est une cryptomonnaie ou « cryptoactif » se basant sur un système de blockchain communautaire.

Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ?

Afin de donner une définition au Bitcoin et expliquer comment il fonctionne, il faut d’abord savoir ce qu’est une cryptomonnaie. Cette dernière représente une monnaie virtuelle qui est dite « décentralisée », c’est-à-dire qu’elle n’est pas gérée par l’État ou les banques. Ces derniers, n’ayant pas la main dessus, qualifient les cryptomonnaies en général comme étant « tout instrument contenant sous forme numérique des unités de valeur non monétaires, pouvant être conservées ou être transférées dans le but d’acquérir un bien ou un service, mais ne représentant pas de créance sur l’émetteur ».

Qu’est-ce que la blockchain ?

Fonctionnement du réseau de la blockchain

Constituée de « blocks » (blocs) et de « chains » (chaînes), la blockchain est un registre notant toutes les transactions qui ont été faites, aussi que bien d’autres données concernant le Bitcoin, et ce, depuis sa création en 2009. Chaque bloc représente les nouveaux échanges et les nouvelles données sur la cryptomonnaie des 10 dernières minutes.

Il faut donc considérer que toutes les 10 minutes, un nouveau bloc est créé afin d’y écrire toutes les nouvelles transactions et fluctuations de la valeur du Bitcoin. Tous les blocs sont reliés par des chaînes, ce qui induit une rétrospection des actions effectuées. C’est ce qui permet, à l’image d’un État ou d’une banque pour l’argent institutionnalisé, de réguler la monnaie virtuelle, car tout son historique y est inscrit et intégralement consultable.

Pour écrire toutes ces données, de nombreux ordinateurs sont utilisés, mais ils consomment beaucoup d’électricité, coûtant alors beaucoup d’argent. En effet, la rédaction de l’historique dans la blockchain nécessite une grande puissance de calcul de la part de ces appareils électroniques.

Ainsi, le protocole, qui peut être assimilé à un script, récompense les personnes de la communauté mettant à disposition leur propre ordinateur, ou leurs ordinateurs s’ils en ont plusieurs, pour participer à l’écriture de ces données. Cette récompense est sous la forme de Bitcoins, plus précisément de « fragments » de Bitcoins.

À noter : Cette action est aussi connue sous le terme « minage ». Ainsi, lorsqu’une personne « mine du Bitcoin », c’est qu’il participe à l’écriture des transactions et autres informations dans la blockchain.

Minage de Bitcoin

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Le Bitcoin est la toute première cryptomonnaie, créée en 2009 par un homme se faisant appeler Satoshi Nakamoto, bien que sa réelle identité ne soit à ce jour pas encore découverte.

Puisqu’il s’agit d’une monnaie avant tout, le Bitcoin est supposé avoir une valeur, mais il est difficile de lui considérer un prix fixe. Cela s’avère d’autant plus vrai étant donné qu’il :

  • S’agit d’une monnaie virtuelle qui n’est pas reconnue ni par l’État, ni par les banques. À titre de comparaison, on pourrait dire qu’il s’agit de « jetons » de casino ;
  • Implique bel et bien une certaine « conversion » qui peut être définie entre lui-même et les monnaies fiduciaires, mais elle fluctue sans cesse.

Prenons par exemple la valeur du Bitcoin qui a été prise à un moment T, soit un seul Bitcoin estimé à environ 9 645 €. Au cours de la journée, cette valeur augmentera et diminuera chaque seconde. C’est ce que l’on appelle le « cours », tout comme pour les actions boursières. À la fin de la journée, plusieurs données seront répertoriées :

  • La valeur de départ (au début de la journée) ;
  • La valeur de fin (à la fin) ;
  • La valeur maximale atteinte dans la journée ;
  • La valeur minimale.

Ainsi, il se pourrait qu’à la fin de la journée, la valeur du Bitcoin soit plus faible, ou au contraire plus forte que 9 645 €.

Argent virtuel et argent liquide

Bien qu’il soit possible de générer des Bitcoins, il faut savoir qu’il y a cependant une limite à cela,qui est d’ailleurs d’ores et déjà prévue. En effet, en 2140, 21 millions de Bitcoins seront créés, et cela représentera le nombre maximal qui pourra être généré. Cependant, chaque Bitcoin est divisible en 100 000 000 d’unités individuelles, d’où le terme de « fragments de Bitcoins » mentionné plus haut. Autrement dit, un Bitcoin est divisible jusqu’à la 8e décimale.

Le saviez-vous ? En hommage au créateur de cette cryptomonnaie, la communauté a décidé d’appeler un fragment de Bitcoin un « satoshi ». Ainsi, il faut retenir que 1 satoshi = 0,00000001 Bitcoin.

Histoire et fonctionnement de Bitcoin

Le créateur du Bitcoin avait commencé son projet 2 ans avant son lancement, soit en 2007.

La création du Bitcoin

Le système du Bitcoin est une amélioration de deux concepts qui n’ont pas abouti, en raison d’un modèle de confiance pas assez poussé :

  • b-money, établi en 1999 et imaginé par Wei Dai ;
  • Bitgold, en 2005 par Nick Szabo.

C’est le 3 janvier 2009 que le premier bloc de la blockchain est créé, baptisé « bloc genesis ». En février, Satoshi Nakamoto envoie la première version de son logiciel Bitcoin sur P2P Foundation, et génère les premiers Bitcoins avec son ordinateur qu’il avait alors mis à disposition.

Quels sont les principes du Bitcoin ?

Pourquoi le Bitcoin a été créé ?

Contrairement aux deux autres concepts mentionnés plus haut, Bitcoin se base sur un modèle de confiance plus transparent grâce à la blockchain. Ici, chaque individu souhaitant participer au projet peut le faire en mettant tout simplement son ordinateur à disposition.

Le Bitcoin a été créé dans le but d’avoir une monnaie qui ne soit pas régie par l’État. Cette cryptomonnaie se veut décentralisée et exploitée par des internautes dans un régime de confiance.

Comment le Bitcoin est utilisé ?

Pour qu’une personne reçoive ou envoie des Bitcoins, elle doit tout d’abord posséder une adresse Bitcoin. Pour cela, elle devra utiliser un « portefeuille », également appelé « Bitcoin wallet ».

Le portefeuille est un logiciel téléchargeable sur ordinateur ou portable qui permet de stocker les Bitcoins et de générer des adresses pour recevoir des Bitcoins. Ces portefeuilles disposent d’une clé secrète, qui est donc un mot de passe, que seul l’utilisateur doit connaître. Il peut alors écrire ce mot de passe sur papier ou dans un bloc-notes, ou encore le garder en tête s’il le souhaite.

Pour une transaction faite avec des Bitcoins, le receveur devra envoyer son adresse Bitcoin à la personne devant payer, qui lui enverra alors la somme demandée. Une fois la signature électronique faite entre les deux personnes, il sera impossible de revenir en arrière.

La blockchain permettra de savoir si oui ou non la transaction peut être faite. Pour cela, les ordinateurs de la communauté creuseront dans l’historique de la monnaie virtuelle en se posant certaines questions :

  • Le portefeuille existe-t-il ? ;
  • Y a-t-il des Bitcoins à l’intérieur ? ;
  • L’adresse Bitcoin est-elle bonne ?

Si toutes ces questions ont une réponse positive, alors la transaction sera acceptée.

Entre portefeuilles et cryptomonnaies

Le réseau de la blockchain est dit « transparent et anonyme ». Transparent, car toutes les transactions qui ont été faites sont écrites dans les blocs. Il est donc possible de voir tous les échanges qui auront été faits. Anonyme, car il est impossible de savoir qui a effectué ces transactions. On ne verra alors que des adresses.

Les objectifs du Bitcoin

Comme toutes les monnaies, le Bitcoin sert principalement à effectuer des transactions. La différence réside dans le fait que, dans le cas d’un achat avec des Bitcoins, nous sommes dans un réseau P2P (pair à pair), et donc que seuls seront concernés l’acheteur et le vendeur, sans l’intervention d’une quelconque autre entité.

À ce jour, comparé aux transactions faites avec l’euro, le dollar et d’autres monnaies institutionnelles, il y en a bien moins qui ont été faites via des Bitcoins. Cela s’explique pour plusieurs raisons :

  • Les personnes qui minent du Bitcoin préfèrent spéculer, c’est-à-dire attendre que la valeur de la monnaie augmente pour acheter ou pour vendre (que ce soit des biens, ou la cryptomonnaie elle-même) ;
  • Les transactions se font exclusivement en ligne. Il n’y a pas de liquidités avec le système du Bitcoin, rendant impossible l’achat d’un bien n’acceptant que la monnaie ;
  • Il n’est pas obligatoire pour une entreprise, un professionnel ou un quelconque vendeur d’accepter le paiement par Bitcoin. Sachant que cette monnaie n’est pas reconnue ni gérée par une institution, le nombre de commerçants ou de sites acceptant les Bitcoins est très bas.

Où et comment acheter des Bitcoins ?

Vous avez plusieurs moyens d’acheter des Bitcoins :

  • Les plateformes d’achats, c’est-à-dire des sites où vous pourrez directement acheter du Bitcoin avec de l’argent conventionné (euros, dollar et autres). Plusieurs sites vous permettent de faire cela, dont les plus recommandés étant eToro, Binance et Kraken. Notez que si vous possédez des Bitcoins, certaines de ces plateformes vous permettront également d’en vendre ;
  • Les plateformes de trading, qui vous permettent d’échanger une autre cryptomonnaie contre du Bitcoin. Pour cela, vous pouvez utiliser eToro ou Kraken ;
  • Les courtiers tels que Coinbase, Coinhouse ou XTB France. Ces derniers mettent en relation les vendeurs et acheteurs de Bitcoins.

Pourquoi investir dans le Bitcoin ?

Maintenant que vous savez à quoi sert le Bitcoin, il est possible de se demander ce qu’on peut y gagner à investir dans cette monnaie.

Les avantages d’acheter des Bitcoins

Le Bitcoin est la première monnaie virtuelle mondiale en matière de valeur. Investir aujourd’hui dans cette cryptomonnaie vous permettra de potentiellement gagner plus par la suite si vous souhaitez spéculer. Sachant qu’aujourd’hui encore, cette cryptomonnaie est nouvelle (bien qu’elle soit la première créée), il est encore possible que sa valeur explose.

Le système de Bitcoin, en plus d’être novateur, est très sécurisé. Pourquoi ? Car la puissance de calcul nécessaire pour écrire les nouvelles données dans la blockchain doit être très grande et que, pour la pirater, il faudrait prendre possession de plus de 50 % des maillons. Cela représente alors une puissance de calcul quasi inatteignable. Le système de la blockchain est tellement efficace qu’il est même envisagé dans d’autres domaines que celui de la cryptomonnaie.

Conseil : Préférez déposer vos Bitcoins dans un portefeuille sécurisé, qu’il soit en ligne, hors ligne ou même physique (via clé USB par exemple). Les portefeuilles physiques, également appelés « hardware wallets », procurent une très bonne protection des données.

Les risques d’acheter des Bitcoins

Le danger potentiel dans le système du Bitcoin réside surtout dans le fait qu’ils ont un avenir incertain. En 2140, année du dernier Bitcoin, la cryptomonnaie pourrait valoir bien plus, ou bien moins que sa valeur actuelle.

Ainsi, les personnes spéculant sont celles qui croient en l’avenir de la monnaie virtuelle, tandis que d’autres préfèrent prendre leurs distances. Pour ceux souhaitant débuter dans le minage ou bien dans l’investissement du Bitcoin, il leur est surtout conseillé de mettre en jeu uniquement ce qu’ils sont prêts à perdre.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé .

Ce contenu est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement.